Ituri : Matinée de sensibilisation et de vulgarisation sur la réglementation en matière de l’importation 

Bunia,18 mai 2019(ACP).- Le directeur financier de Africain d’explosifs (AFRIDEX), Célestin Lumupungu accompagné d’une forte délégation en provenance de Kinshasa, a organisé vendredi au parc de jeux de l’hôtel de la province à Bunia, une matinée de sensibilisation et de vulgarisation sur la réglementation en vigueur en matière de l’importation, commercialisation et utilisation des explosifs à usage civil en République Démocratique du Congo en faveur des opérateurs miniers, a constaté vendredi l’ACP.

Selon la source, cette matinée a été organisée lors de la cérémonie d’installation officielle en Ituri de ce service spécialisé du ministère de la Défense nationale.

Célestin Lumupungu a indiqué que son service est venu en Ituri répondre aux besoins pressentis et exprimés par les usagers des produits explosifs au moment où le secteur d’usage de ces produits est en train de prendre de l’ampleur dans cette jeune province avant de renchérir : «Je pense que nous sommes vraiment tombés à pic».

Il a précisé que AFRIDEX travaille avec tous ceux qui utilisent, manipulent et consomment les explosifs, notamment ceux qui achètent, vendent et utilisent ces produits explosifs dans leurs sites miniers respectifs.

L’AFRIDEX, en sa qualité d’organe de régulation dans le secteur des explosifs à usage civil, a le pouvoir exclusif, a-t-il dit, de donner toutes sortes d’autorisation pouvant permettre aux usagers des explosifs de toucher à ces produits afin de les utiliser dans leurs activités d’exploitation des matières précieuses au niveau des mines et carrières.

Pour lui, ces produits qui sont utilisés dans les sites miniers pour fragmenter des roches dans le but d’extraire des minerais sont extrêmement dangereux, raison pour laquelle, a-t-il martelé, ceux-ci ne peuvent être détenus auprès d’une personne non habilitée à les manipuler.

En plus de l’autorisation de l’utilisation des produits explosifs à usage civil après une analyse approfondie de la requête du demandeur, a-t-il fait savoir, AFRIDEX vent également ces produits auprès des usagers par le biais de ses partenaires qui produisent et commercialisent les explosifs à usage civil.

 Mécanisme de traçabilité des explosifs à usage civil

Par ailleurs Célestin Lumupungu a rassuré que dès lors que ce service spécialisé du ministère de la Défense nationale accorde l’autorisation à un opérateur minier d’acheter, de transporter et d’emmagasiner les produits explosifs, AFRIDEX a la lourde responsabilité de suivre le mouvement de ces produits jusqu’à la consommation de la  dernière quantité de l’explosif au travers de l’attestation de traçabilité, ce qui permet de nous rassurer qu’effectivement ces produits ont été utilisés à des fins appropriées.

Le ministre provincial en charge de Mines, Déogratias Ombalia qui a assisté à cette activité, a salué l’installation de ce service public qui mettra fin au désordre dans le secteur minier, spécifiquement concernant l’usage des explosifs à usage civil.

Au cours de la même cérémonie, le commandant adjoint de la 32ème Région militaire en charge des opérations et renseignement général, Bindu Etienne a saisi l’occasion pour mettre en garde tous les militaires en divagation dans les carrés miniers.

L’ordonnance présidentielle portant organisation et fonctionnement de l’AFRIDEX a été signée en date du 03 mai 2016, mais les activités effectives sur le terrain de ce service public ont débuté au mois de mars 2017, rappelle-t-on. ACP/Fng/ZNG/KJI 

Partagez cet article