Kibali gold mine attachée à son objectif de produire 750.000 onces d’or en 2019

Kinshasa, 17 avril 2019 (ACP).- M. Mack Bristow, directeur général exécutif de l’entreprise minière Barrick qui englobe Kibali gold mine, a déclaré mardi à Kinshasa, au cours de la conférence de presse trimestrielle que la Société minière de Kibali gold mine est attachée à son objectif de produire 750.000 onces d’or en 2019, avec l’extraction récente de 285.000 tonnes de minerais hissées à partir de son puits en mars.

M.Bristow a fait savoir que Kibali gold mine a très bien commencé l’année 2019 après avoir réalisé un nouveau record de production l’an dernier, ajoutant qu’actuellement cette entreprise se focalise davantage sur le remplacement des réserves et des ressources, en exécutant les travaux de forage qui visent les extensions de plongée du complexe Gorumba, sur l’aurifère KZ, longue de 30 km sur l’extension de l’ouest du Graden de Kibali.

Ces extensions confirment l’existence d’un potentiel substantiel pour reconstituer la réserve et la base des ressources, a-t-il précisé.

Il a affirmé que Kibali gold mine est classée parmi les dix meilleures mines d’or du monde et qu’elle est l’une de cinq mines d’or de premier rang de la famille Barrick. «Elle a dépensé au cours  du dernier trimestre 2019 38 millions USD pour le paiement des factures, des entrepreneurs congolais et le projet de modernisation de la route Durba», a-t-il affirmé.

Parlant de l’industrie minière en République démocratique du Congo (RDC), M. Bristow a fait état de la rencontre entre le Président de la République, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le président exécutif du conseil d’administration de Barrick, John Thornton à Washington, au cours de laquelle les deux personnalités avaient confirmé leur attachement commun à un partenariat visant à développer l’industrie minière aurifère en RDC. «Le gouvernement congolais est l’un des partenaires les plus importants. Je me réjouis de travailler avec lui pour qu’ensemble nous puissions créer un climat d’affaires capable d’attirer des investissements importants et à long terme, à l’instar de ceux apportés à Kibali», a rappelé M. Bristow.

Toutefois, il a souhaité que le code minier puisse établir l’équilibre des intérêts entre l’Etat et les investisseurs, en donnant aussi l’opportunité de participer équitablement à la création de valeur que l’industrie minière offre.

Prévisions pour 2019

M.Mack Bristow a, dans le cadre de l’exercice 2019, indiqué que Kibali poursuit le perfectionnement professionnel pour les membres de la direction et des techniciens congolais, ainsi que la résolution du problème des compensations fiscales convenues avec le gouvernement, mais qui sont partiellement appliquées.

Les perspectives de l’exercice 2019 prévoient également l’exploitation des réserves additionnelles en vue de remplacer celles qui s’épuisent et aussi de définir un calendrier complet de remboursement de la TVA.

L’entreprise projette également les travaux de construction d’un pont pour le projet d’asphaltage à Doko et en même temps poursuivre des discussions avec le gouvernement sur le code minier de 2018.

Quelques réalisations de Kibali gold mine au 1er trimestre 2019

 La Société Kibali Gold Mine a entrepris des actions de renforcement des capacités de ses agents, en octroyant 14 bourses d’études aux membres de la communauté locale.

Sur le plan de la santé, elle note la remise, par Kibali, d’un entrepôt médical et du matériel médical en faveur de quatre centres à Watsa ainsi que la sensibilisation des écolières contre les grossesses précoces à travers Solo world vision, une ONG nationale.

Cette société minière a, depuis le début de l’année 2019, déboursé 1,19 million dollars dépensés dans la réalisation des projets sociaux et communautaires. Pour rappel, la mine de Kibali, située en République démocratique du Congo, est l’une des plus grandes mines d’or d’Afrique.

Elle comprend une mine à ciel ouvert intégrée et une exploitation souterraine ainsi qu’une usine de traitement de 7.2 mtpa. Le premier lingot d’or a été coulé en 2013 à partir des opérations à ciel ouvert et la mise en service de l’opération souterraine complète a été achevée  à la fin de l’année 2017.

Kibali se trouve dans le Nord-Est de la RDC, à environ 220 km à l’Est d’Isiro, Chef-lieu de la province du Haut-Uélé, à 150 km à l’ouest de la ville frontalière ougandaise d’Arua et à 1,800 km du port kenyan de Mombasa.

La mine est détenue par Kibali Gold mine SA (Kibali) qui est une société de coentreprise, dont l’actionnariat est composé de 45% pour Barrick, 45% d’Anglo Gold Ashanti, et 10% pour la Société Kilo-Moto (SOKIMO). La mine a été développée et est exploitée par Barrick. ACP/DNM/JGD/FMB

Partagez cet article