Kongo central : 24 cas de divorce enregistrés au tribunal de paix de Matadi au 1er semestre 2019

Matadi, 17 juillet 2019 (ACP).- Vingt-quatre cas de divorce ont été enregistrés au tribunal de paix de Matadi pour la période allant de janvier à juin 2019, a appris l’ACP mercredi du greffier titulaire de ce tribunal, Dieudonné Mbenza Vangu.

La destruction irrémédiable de l’union conjugale est la cause principale des divorces, a-t-il indiqué, citant parmi les cas les plus fréquents l’infidélité, l’insoumission, l’insatisfaction sexuelle, le refus de rapport sexuel et le manque de patience à supporter les caprices de l’autre.

Le greffier titulaire du tribunal de paix de Matadi a invité les couples à maintenir leurs engagements pris le jour de leur célébration du mariage.

181 naissances enregistrées au 2ème trimestre à la commune de Mvuzi

Par ailleurs, le service de l’état civil de la commune de Mvuzi à Matadi fait état de cent quatre-vingt-un enregistrées au deuxième trimestre 2019 contre 173 naissances la période correspondante de 2018.

Selon Adèle Ngoma Bansimba, préposée de l’état civil de cette municipalité, cette hausse se justifie par la forte mobilisation consécutive à l’implication des ONG qui travaillent dans ce domaine en partenariat avec le bureau de l’état civil, dans le cadre de la sensibilisation de la population à enregistrer leurs enfants après leur naissance.

La préposée de l’état civil a indiqué que si l’enfant n’est pas enregistré trois mois après sa naissance, son enregistrement à l’état civil sera conditionné par l’obtention d’un jugement supplétif.

Mme Adèle Ngoma Bansimba a ainsi appelé les parents à faire enregistrer leurs enfants à l’état civil dans les trois mois qui suivent la naissance. ACP/DNM/Wet/Kji

Partagez cet article