Kongo Central : la gente féminine encouragées à échanger à  avec les autorités provinciales

Matadi, 13 août 2019 (ACP).- Le conseiller juridique du gouverneur du Kongo Central, Me Daniel Massamba Mbuasi, a encouragé les femmes du cette province pour leur initiative  d’échanger avec les autorités de la province, à travers la journée de la tribune d’expression populaire organisée en fin de semaine à Matadi.

Selon Me Massamba Mbuasi, le silence des intellectuelles, des acteurs politiques et de la société civile entraînent la contradiction, soulignant l’importance des débats, de discuter pour faire avancer la société en général et la province du Kongo Central en particulier.

Mme Annie Mbadu, coordinatrice  d’Espace femme, une des organisatrices de cette rencontre, a  fait part du souci qui a animé les femmes de la province de faire entendre leur voix aux dirigeants de cette province afin de collaborer réellement  pour améliorer de niveau de vie de la population et le bien-être des ménages en renforçant la participation politique des femmes à la gestion de la chose publique à tous les niveaux.

Cette journée de la tribune d’expression populaire a connu trois interventions  dont celles   Me  Bibiane Kakento, vice-présidente de l’Association  des femmes juristes congolaises (AFEJUCO) du Kongo Central  qui  a planché sur les violations des droits humains, la violence sexuelle et  l’insécurité, avant de soulever que les droits de l’homme sont ceux que possède toute personne humaine de manière universelle.

Les participants à cette tribune ont suivi plusieurs  autres interventions axées sur « le travail et prévoyance » par Me Annie Masengo, présidente de la Dynamique des femmes, et « le genre et la participation politique de la femme dans la gestion de la chose publique » par Mme Joséphine Kenge, coordinatrice provinciale de la ligue des femmes du Kongo Central.

Plusieurs recommandations ont été adoptées lors de ces accises,  notamment l’abstinence de la femme en milieu du travail, la méritocratie et le respect du genre.

Cette journée a été organisée par la plateforme Espace Femme (ESPAF) en collaboration avec les cadres de Concertation des Femmes congolaises (CAFCO) et la Dynamique des femmes congolaise ainsi que des femmes des partis politiques  afin de faire entendre leur voix. ACP/Fng/ZNG/wet/JLL/CKM

Partagez cet article