Kongo Central : le SENAFIC encourage la culture maraichère à Boma

Boma, 12 juillet 2019 (ACP).- Le chef d’antenne du Service national des fertilisants et intrants connexes (SENAFIC) à Boma, Mabiala Mbungu a encouragé, lors d’un entretien jeudi avec l’ACP, la population à la pratique de la culture  maraichère, dont les légumes et autres plantes de consommation courante.

Selon lui,  les plantes les plus consommées, comme l’amarante, de l’ognon, de la tomate, de la ciboule, de piment, de l’aubergine, du poivron, de la carotte, du chou et le céleri, dont la culture ne dépasse pas 4 mois, pourraient contribuer à la croissance économique des familles.

Pour bien réussir cette sorte de culture, M. Mabiala encourage les maraîchers de prendre en compte certains facteurs importants parfois ignorés, parmi lesquels le choix de la variété, le respect du calendrier agricole et les techniques culturales appropriées lors du semi, l’entretien des plates et l’arrosage.

Il a fait savoir que l’absence de traitement phytosanitaire consistant à traiter le sol contre les maladies avant le semi constitue la principale cause de l’échec de certaines cultures.

Le chef d’antenne du SENAFIC a, à cet effet, exhorté les paysans à s’informer auprès du service de l’agriculture, avant de se lancer dans cette sorte des cultures. «Le service national des fertilisants et intrants connexes ne dispose plus des techniciens accompagnateurs du terrain par manque d’appui financier du gouvernement central depuis 2001», a déploré M. Mabiala. ACP/DNM/May/Mpk

Partagez cet article