Kongo central: les difficultés de la profession d’infirmier relevées à Mbanza-Ngungu

Mbanza-Ngungu, 16 mai 2019 (ACP).-  Le président de l’ordre des infirmiers du Congo (ONIC)/Mbanza-Ngungu,  Pascal Disonga, a relevé difficultés rencontrées dans l’exercice de la profession d’infirmier, notamment la non mécanisation de plusieurs d’entre eux qui par ailleurs  ne touchent ni salaire, ni prime des risques payée par l’État congolais ainsi que la précarité des conditions de travail due au maigre salaire et prime.

 lors de la célébration  dans cette cité du Kongo Central de la journée internationale de l’infirmier, Il a invité les infirmiers à s’approprier de cet ordre dans le souci d’obtenir la sécurisation de leur profession  en particulier et de la population congolaise en général et à s’aligner à l’ordre avant que la loi ne soit appliquée à tous les récalcitrants.

M.Disonga a appelé ses pairs à montrer, maintenant qu’ils ont l’ordre, que les soins infirmiers ne se limitent pas à l’exécution des prescriptions médicales ou aux traitements médicaux mais qu’ils comportent de la part de l’infirmier un apport original qui a, lui aussi, une valeur thérapeutique absolue faisant ainsi de cette profession noble.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre provincial de la santé du Kongo Central, Florian Masaki Nzembele, de l’administrateur du territoire intérimaire de Mbanza-Ngungu, Luc Makiadi Mamonekene, et du médecin chef de zone de santé de Mbanza-Ngungu,  le Dr Philippe Pululu. ACP/FNG/Cfm/MPK/JLL

Partagez cet article