La centrale électrique de Musangaau diocèse d’Idiofa subit les effets de la déforestation

Kinshasa, 14 14  août 2019 .- Le barrage hydroélectrique de Musanga au diocèse d’Idiofa dans la province de Kwilu, subit ces derniers temps les effets de la déforestation par la baisse du débit d’eau, a appris mercredi l’ACP de la CENCO.

Selon la source, la déforestation accrue, due notamment à l’abattage d’arbre pour la fabrique de la braise et du bois de chauffage, a comme effets la diminution de la quantité d’eau au niveau du bassin de rétention, surtout le problème des moines qui empêchent l’entretien du barrage.

Pour alimenter la centrale, l’asbl COMBILIM a mis en place un bassin de rétention d’eau de 40m cubes joint par un canal force de 33m jusqu’au bassin de mise en charge ou régulateur d’eau, a indiqué l’Ir Rodrigues Lingala, cité par la CENCO. «Ce mécanisme régule l’eau à la quantité normale évaluée à 172 litres par seconde, qui ensuite se dirige à la turbine qui elle-même déclenche un alternateur», a-t-il renchéri.

La centrale hydroélectrique de Musanga, patrimoine du diocèse d’Idiofa et gérée par une ASBL dénommée « COMBILIM », long de 1000 mètres sur 40, avec une profondeur de 5 mètres, produit 280 volts de courant électrique, lequel est ensuite transformé en haute tension pour obtenir 3.000 volts grâce à un alternateur vétuste de 125KWA, rappelle-t-on. ACP/DNM/Mpk/Cfm

Partagez cet article