La CIME  fustige le comportement «non – éthique» de certains candidats sénateurs et gouverneurs

Kinshasa, 28 février 2019 (ACP).- La Commission d’intégrité et de médiation électorale  (CIME)  fustige le comportement de certains candidats sénateurs, gouverneurs et Vice-gouverneurs de procéder à  l’achat des suffrages des élus provinciaux par des dons faramineux, indique un communiqué de cette structure  parvenu, jeudi à l’ACP.

La CIME invite par ailleurs les élus provinciaux à résister à ces tentatives de corruption déjà dénoncées  par plusieurs structures de la Société civile dans le cadre de  scrutins des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs, prévus pour le mois de mars.

Le révérend Delphin Elebe Kapalay, président de cette organisation qui  déconseille aux élus tout bradage de leur légitimité et  qui recommande aux candidats de prêcher la méritocratie,  salue  en outre, les bonnes dispositions politiques du Président de la république, Félix – Antoine Tshisekedi Tshilombo qui prônent une réflexion approfondie sur le mode des scrutins indirects à la base de ses malversations.

La CIME demande à la population congolaise de dénoncer tout comportement teinté d’antivaleurs et encourage les institutions d’appui à la démocratie à travailler davantage en faveur des valeurs éthiques et démocratiques.

Pour cette organisation regroupant les dirigeants des confessions religieuses, la Commission électorale nationale indépendante et les cours et tribunaux doivent veiller sur la moralisation de la vie politique en RDC. ACP/Fng/Fmb

Partagez cet article