La délégation syndicale nationale de l’OCC appelée à s’impliquer pour le redressement de l’Office

Kinshasa, 19 Avril 2019 (ACP).- Le directeur général de l’Office congolais de Contrôle (OCC), Célestin Risasi Tabu a appelé vendredi à Kinshasa, la délégation syndicale de cet Office nouvellement élue le 04 avril dans toutes les provinces du pays, à s’impliquer dans la politique de redressement  de l’entreprise, au cours de la cérémonie d’installation de cette nouvelle équipe syndicale.

Selon lui, cette équipe devra se considérer comme étant un partenaire social en mobilisant d’avantage l’ensemble du personnel, afin de concourir à l’accroissement des recettes de l’entreprise.

« Depuis notre arrivée à la tête de l’Office, nous étions confrontés à des diverses difficultés, notamment le non-paiement des arriérés de salaires des agents et cadres, le non-paiement des décomptes finals des retraités, mais avec l’appui de tous, nous sommes arrivés à nous en sortir apurant  les arriérés de 12 ans », a indiqué le directeur général Risasi, souhaitant que la nouvelle délégation syndicale puisse  accompagner la direction générale dans l’accomplissement de sa vison managériale qui consiste à accroître l’accréditation des laboratoires à travers le pays, à l’exemple de ceux de Matadi et de Kasumbalesa qui, en 2018, viennent d’être accrédités.

Il a également mis un accent sur le soutien que les délégués syndicaux devront apporter, notamment dans la formation continue des agents et cadres de l’Office,  dans la construction des infrastructures appelées à accueillir les équipements de haute technologie que le gouvernement met à la disposition de l’OCC pour faire  face à la compétitivité sur le plan national, sous régional , régional et mondial.

L’accompagnement des opérateurs économiques dans l’accréditation de leurs unités de production par la certification, le contrôle  de qualité et de la conformité de leurs produits fait aussi parti du souhait de la direction générale.

« Tous ces défis requièrent la mobilisation de toutes les énergies en passant par une franche collaboration qui doit exister entre l’employeur et la délégation syndicale. C’est cette cohésion qui constituera le creuset de la stabilité, de la paix sociale et de la renaissance dans toutes les entités de l’OCC », a conclue M. Risasi.

La nouvelle délégation syndicale pour le soutien du progrès de l’OCC

Quant à la présidente de la délégation syndicale, Mme Nelly Abata, élue pour le compte du syndicat Autonome de l’OCC (SATOCC), elle a fait savoir que son équipe entend soutenir et amplifier les progrès réalisés et à réaliser par  l’OCC.

Elle a plaidé pour la promotion de la paix sociale, la justice dans la gestion administrative (respect des droits et avantages des travailleurs), promettant que la nouvelle équipe syndicale se met à la disposition du Chef de l’Etat, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en l’accompagnant  dans sa volonté de remettre la République démocratique du Congo (RDC) sur la voie de l’émergence. ACP/Kayu/Cfm/Mpk/Ckm

Partagez cet article