La LISPED sensibilise les supporteurs du FC Renaissance du Congo sur les violences dans les stades

Kinshasa , 11 septembre 2019 (ACP).- La Ligue sportive pour la promotion des droits de l’homme (LISPED) a sensibilisé les supporteurs du FC Renaissance du Congo sur les violences dans les stades et le racisme dans le football, mercredi, au siège du club, dans la commune de Bandalungwa, à Kinshasa. «Le football est le sport roi et les stades sont sacrés. Cultivons le fair-play, fair-play, fair-play…», a indiqué la LISPED dans son message aux supporteurs du club vert-blanc-orange kinois, visiblement très affectés par la lourde sanction que la commission de gestion de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) a infligé à leur équipe.

Pour le président de la LISPED,  Me Alain Makengo Kikandu, son organisme ne s’y est pas rendu pour plaider en faveur de la levée des sanctions, mais plutôt pour prêcher la non-violence dans les stades.   A la question de savoir si la LISPED n’a pas prêché dans le désert d’autant plus que Renaissance du Congo n’est pas à son premier forfait, Me Alain Makengo est resté optimiste : «Rien n’est définitif dans la vie, les habitudes naissent, grandissent et disparaissent. Peut-être cette fois, ils ont entendu.»

Le président de la LISPED est manifestement au four et au moulin dans son combat contre les violences dans les stades et le racisme dans le sport. ACP/Kayu/NIG/JLL/CKM/NKV

 

 

Partagez cet article