La partie civile propose une autre juridiction sur l’affaire  de viol de l’élève de 13 ans

Kinshasa, 12 juillet 2019 (ACP).-  Les avocats de la partie civile dans le procès de viol collectif d’une mineure de 13 ans ont demandé  jeudi au tribunal, lors d’une audience foraine à la prison Centrale de Makala, de changer de juridiction sur cette affaire.

Selon Me Fidèle Kanyinda, l’un des avocats de la victime, la requête  en suspicion légitime de la partie civile est justifiée par le fait que le juge qui avait rendu le 1er jugement est le chef de la juridiction qui siège en appel.

C’est ainsi que le tribunal a ordonné la surséance en attendant l’audience en suspicion légitime, notant que la demande de dessaisissement  d’une chambre de juridiction saisie lorsque l’une des parties fait valoir que les magistrats qui la composent pris collectivement et non individuellement, font preuve , ou risquent de faire preuve d’inimitié ou d’animosité à son égard.

Me Kanyinda a toutefois rappelé qu’une nouvelle audience du procès de l’élève de 13 ans violée par ses camardes de classe de l’école Révérend Kim se tiendra  dans un avenir proche. ACP/Fng/May/Mpk

Partagez cet article