La population de Masina sensibilisée à l’importance d’une éducation complète à la sexualité

Kinshasa, 10 sept. 2019 (ACP)- M. Willy Mbondo, fondateur de l’Association « Mwasi ya Bwanya » dans la commune de Masina, a sensibilisé mardi en son siège, la population de cette municipalité à « l’importance d’une éducation complète à la sexualité » pour lutter contre les grossesses précoces, le VIH  et réduire le taux  des filles mères dans la société.

M. Mbondo qui intervenait, au cours d’une conférence, a précisé que lors que l’enfant passe à l’âge adulte, ce dernier reçoit des informations déconcertantes et contradictoires sur les relations et sur le sexe.

Ces informations, a-t-il ajouté, se traduisent par une demande croissante de l’accoutrement des jeunes, pendant que l’enfant a besoin des informations fiables qui les préparent à une vie sûre, productive et épanouissante.

Selon lui, l’éducation complète à la sexualité répond à cette demande en leur permettant de prendre des décisions informées sur les relations et à la sexualité.

M. Mbondo a précisé que ces informations lui permettent de naviguer dans un monde où les violences sont fondées, notamment sur le sexe, les inégalités sexuelles, les grossesses précoces et non désirées, le VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles(IST). Ces violences, souligne-t-il, engendrent des risques graves sur leur santé et leur bien-être.

De la même manière, l’absence d’une éducation à la sexualité et aux relations, qui soit de qualité, adaptée à leur âge peut mettre les enfants et les jeunes en situation de vulnérabilité  face à des comportements sexuels néfastes et à l’exploitation sexuelle.

L’éducation complète à la sexualité joue un rôle crucial dans le traitement de la santé

M. Mbondo a fait savoir qu’en appliquant une approche axée sur l’apprenant, l’éducation sexuelle doit être dispensée aux enfants et aux jeunes progressivement et en fonction de l’inégalité des sexes, aux relations, à la reproduction aux comportements sexuels à risque et à la prévention des maladies. Elle offre aussi l’occasion de présenter la sexualité sous un angle positif, en mettant en avant des valeurs comme le respect, l’inclusion, la non-discrimination, l’égalité, l’empathie, la responsabilité et la réciprocité.

Il a par ailleurs expliqué que les jeunes veulent nouer des relations saines qui contribuent à leur santé et à leur bien-être et veulent toujours obtenir des informations correctes sur la sexualité.

L’éducation relationnelle affective et sexuelle contribue ainsi à la promotion de la santé et au développement personnel, a-t-il conclu. ACP/ZNG/MPK/Cfm

Partagez cet article