La RDC abritera en 2021, la 9 ème édition des jeux de la Francophonie

Kinshasa, 16 Juillet 2019 (ACP).- Le Premier ministre sortant, Bruno Tshibala a officiellement annoncé  mardi,  que Kinshasa, capitale de la RDC, va abriter en 2021, la 9ème  édition des jeux de la Francophonie.

Le Premier ministre qui l’a dit à  l’issue d’une conférence de presse tenue à  cet effet au jardin des premiers à la Primature,  devant les membres du gouvernement, les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités à Kinshasa, a fait savoir qu’il s’agit d’un exploit réalisé par le gouvernement qui le dédie comme cadeau au peuple.

Il a saisi l’occasion pour  saluer le dévouement des membres de la cellule technique sous l’encadrement du ministre de la Coopération, qui a su déposer et présenter au Comité international des jeux de la Francophonie dans le délai, un dossier ficelé de la RDC,  soulignant que ce dossier qui a été valablement défendu le 27 juin dernier, par la délégation congolaise  devant le conseil d’orientation des jeux de la Francophonie, a été jugé et déclaré recevable  à  l’unanimité des membres du conseil.

Le Chef du gouvernement sortant a indiqué qu’il a conduit personnellement la délégation à Paris,  pour réitérer son engagement à assurer un succès total à  cette 9ème édition des jeux de la Francophonie. «Ces jeux qui constituent un événement  de grande envergure, allient à la fois, le sport, la culture, l’art et la science au sein de la famille francophone qui se réunit pour exalter les valeurs de la solidarité et de la paix»,  a souligné le Premier ministre Bruno Tshibala.

Les retombées des jeux de la Francophonie

Par ailleurs, le Premier ministre Bruno Tshibala  a souligné que les enjeux politiques et diplomatiques qui impliquent l’organisation de ces jeux qui rassemblent les jeunes de 88 Etats de l’espace francophone,  comportent plusieurs retombées positives.

Il s’agit notamment sur le plan socio culturel et sportif, à en croire le Premier ministre, de booster le regain de sentiment et d’unité nationale,  le regain patriotique  de fierté, cohésion sociale et convivialité. Aussi, il sera également question de contribuer à l’amélioration des performances des niveaux des sportifs ainsi qu’à la construction des infrastructures culturelles et sanitaires.

Sur le plan diplomatique,  il s’agira d’améliorer l’image de la RDC ternie par des conflits armés récurrents  et concernant l’économie de promouvoir le tourisme, le transport et l’hôtellerie. Le Premier ministre a dans ce cadre, annoncé pour ce mois de juillet en cours, la réhabilitation de l’ensemble des pavillons de la Foire Internationale de Kinshasa (FIKIN) pour contribuer à la création des emplois.

Il a enfin, demandé à l’ensemble de la population, de s’approprier l’organisation de ces jeux pour permettre aux invités de passer de moments inoubliables à Kinshasa, avant d’exhorter les  chefs de missions diplomatiques, à  s’associer à la réussite totale de cet événement  étant donné que la RDC sera donc le premier Pays de l’Afrique Centrale à accueillir cette grande messe sportive et culturelle africaine.

Pour la représentante du Chef de l’État à la Francophonie,  Isabel Machik Tshombe, la  RDC s’est engagée lors de la défense de sa candidature le 27 juin dernier à faire de cette 9ème  édition des jeux de la Francophonie, une réussite totale à l’instar du sommet de la Francophonie tenu  à Kinshasa.

ACP/Fng/Zng/JLL

Partagez cet article