La RDC peut devenir une puissance culturelle mondiale grâce à l’art, selon Lucien Lema

Kinshasa, 15 avril 2019 (ACP).- La  RDC a toutes les chances de devenir une puissance culturelle mondiale grâce à la sa diversité artistique, a déclaré lundi l’artiste peintre Lucien Lema Kusa, lors d’une interview accordée à l’ACP, à l’occasion de la Journée internationale de l’art, célébrée le 15 avril de chaque année.

 «Le gouvernement peut capitaliser le secteur artistique, particulièrement les arts plastiques pour imposer sa présence et mieux parler de ses richesses culturelles à l’échelle mondiale, en dehors des autres domaines de la vie nationale où la RDC peine encore pour s’affirmer», a estimé le célèbre peintre congolais qui est également professeur en communication visuelle à l’Académie des beaux-arts(ABA) de Kinshasa.

Il a recommandé au gouvernement, en cette période où la RDC évolue sur le processus de sa reconstruction et de développement de ses villes, de changer l’image des grandes agglomérations à travers l’embellissement par des œuvres monumentales et ornementales produites par des artistes congolais.

De son coté, le Pr Makala Mbuta a affirmé que la RDC, en plus des richesses naturelles  qu’elle regorge, dispose d’un capital humain  au sens de créativité et d’innovation poussés dans toutes les filières d’art, méritant une politique d’accompagnement de la part de l’Etat.

Car, nombreux artistes congolais talentueux produisent des œuvres qui abondent dans les ateliers par manque de la clientèle et de mécanismes rassurants d’écoulement des produits, a-t-il renchéri.

Comme voie se sortie, le Pr. Makala Mbuta  recommande aux entreprises commerciales et autres opérant en RDC, ainsi que leurs membres à soutenir le domaine de l’art, en achetant leurs œuvres, qui constituent les véritables miroirs de la culture congolaise.

Le paiement des droits d’auteurs

Par ailleurs, la plupart d’artistes ont plaidé pour la révision des conditions de paiement en RDC des droits d’auteurs et droits voisins des producteurs des œuvres d’esprits, notamment dans les disciplines les plus sollicitées telles que la musique, le cinéma, la sculpture, la peinture et la céramique.

Le Pr. Makala Mbuta a profité de la commémoration de cette journée pour dénoncer le phénomène de plagiat des œuvres des artistes renommés  auxquels se livrent nombreux artistes aujourd’hui en complicité avec des acteurs politiques et hommes d’affaires, sans payer les droits d’auteurs de leurs principaux concepteurs.

Ainsi, il appelé l’Etat à sortir les artistes congolais de cette difficulté, en interdisant officiellement  le plagiat des œuvres d’art, avec le risque des sanctions à l’encontre de leurs auteurs.

Le peintre Lema Kusa et le sculpteur Makala Mbuta, font partie des célèbres artistes congolais, auteurs de nombreuses œuvres monumentales postées à travers la ville de Kinshasa. Il s’agit à titre illustratif des  tableaux  intitulés « Les Okapis » et « Sous le baobab » de Me Lema  installés à la Primature, les sculptures « La famille » et « Les mangeurs de cuivre » de Me Makala Mbuta respectivement visibles au Jardin de l’ABA et à des carrefours de la ville de Lubumbashi, chef lieu de la province du Haut-Katanga.ACP/DNM/Wet

Partagez cet article

2 thoughts on “La RDC peut devenir une puissance culturelle mondiale grâce à l’art, selon Lucien Lema

  1. Pingback: event planners in durban

  2. Pingback: istanbul escort

Comments are closed.