L’ACOFEPE décerne le prix spécial «Lutay Kanza» 2ème édition à feue Solange Lusiku Nsimire

Kinshasa, 21 juillet 2019 (ACP).- L’Association congolaise des femmes journalistes de la presse écrite (ACOFEPE) a, lors  de la 2ème édition du Trophée «Lutay Kanza» organisée samedi à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC),  décerné à titre posthume, le prix spécial à Feue Solange Lusiku Nsimire, ancienne journaliste et éditrice responsable du quotidien Le «Souverain libre», paraissant à Bukavu dans la province du Sud-Kivu.

Bien que n’ayant pas totalisé 25 ans de carrière, Solange Lusiku Nsimire fut la seule femme journaliste de la presse écrite dans cette province qui a marqué le secteur des médias à travers son engagement pendant près de 11 ans dans ce secteur.

Morte deux mois après la tenue de la 1ère édition du Trophée «Lutay  Kanza»,  Mme Lusiku avait reçu le prix de la «Bravoure» étant la seule femme qui prestait courageusement dans la presse écrite dans une zone fréquemment secouée par de multiples conflits armés, à savoir le Grand Kivu.

Pour le secrétaire du Jury, le chef de travaux Didier Mbuy, le prix spécial Lutay Kanza 2019 lui est  décerné pour d’énormes sacrifices consentis dans la rédaction et la publication de ses articles d’enquêtes et d’analyses à travers lesquels elle défendait  la cause des femmes victimes de violences sexuelles dans l’Est de la RDC.

A cette deuxième édition du trophée Lutay Kanza, a souligné pour sa part la présidente de l’ACOFEPE, Grâce Ngyke Kangundu, l’opportunité avait été donnée à toutes les femmes journalistes de la presse imprimée et celles œuvrant dans la presse en ligne à postuler pour remporter le meilleur prix d’un article de presse rédigé dans différentes rubriques et sur plusieurs thématiques.

Trois plumes ont été sélectionnées comme meilleures dans la catégorie «Presse écrite, Média en ligne et Presse d’agence» sur 18 candidatures retenues sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit de Mlle Déborah Mangia Uba, journaliste au Journal du Citoyen (JDC) et du site d’information ChronikeActu.net qui a reçu deux prix (presse écrite et médias en ligne) et Mlle Concilie Kalombo, journaliste reporter à l’Agence Congolaise de Presse (ACP) / Lubumbashi.

Lutay Kanza pour l’histoire de la presse écrite en RDC

L’Association congolaise des femmes journalistes de la presse écrite, après avoir fouillé dans les archives des femmes ayant marqué le secteur des médias depuis les années 60, en vue d’un nom à ce grand événement qui se tient une fois par an à l’occasion de la journée nationale de la presse en RDC célébrée le 22 juillet de chaque année, a retenu le nom de Georgine Lutay Kanza.

Selon le président du Jury, le Pr. Georges Jérémie Wawa, Mme Georgine Lutay Kanza  fut la première femme journaliste à œuvrer dans la presse écrite en RDC avec la création en 1971, de son  journal Optique féminine qui sera rebaptisé «Bibi» en 1972, avec la politique du recours à l’authenticité.

Il sied de noter que le Trophée Lutay Kanza a pour but essentiel de stimuler aux chevalières congolaises de la plume à prendre goût de la pratique de ce métier liée à l’amélioration de l’écriture à travers des productions d’articles de fond, d’analyses et d’enquêtes. Il vise aussi la promotion des talents et des compétentes au sein de la corporation. ACP/Zng/May/Mpk    

Partagez cet article

One thought on “L’ACOFEPE décerne le prix spécial «Lutay Kanza» 2ème édition à feue Solange Lusiku Nsimire

  1. Pingback: L’ACOFEPE décerne le prix spécial «Lutay Kanza» 2ème édition à feue Solange Lusiku Nsimire – L'avant-Garde RDC

Comments are closed.