Lancement de la 6ème édition de la semaine de la science et des technologies (SST) à Kinshasa

Kinshasa, 22 Avril 2019 (ACP).- Le ministre à l’intérim de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Emery Okundji, a procédé le week- end, à Kinshasa,  au lancement officiel de la 6ème édition de la Semaine de la science et des technologies (SST) axée  sur le thème «  L’ancien et le nouveau monde ».

A en croire le ministre cette activité s’inscrit dans le cadre du plaidoyer pour la promotion de la science et des technologies à tous les niveaux de l’enseignement en RDC.

Le Ministre  Okundji a indiqué que  cette 6ème édition vise à développer chez les jeunes et au grand public une culture scientifique et technologique, à promouvoir le savoir et le savoir-faire dans les domaines scientifique et technologique et à susciter des vocations.

Signalons que cette semaine est un évènement que son ministère en partenariat avec celui de la recherche scientifique et l’asbl Investing In People (IPP), organise chaque année depuis 2014.

Promouvoir la science et les nouvelles technologies

Le Ministre a déclaré  qu’il est temps pour l’Afrique de manière  générale et la RDC particulièrement de tirer bénéfice de la quatrième révolution numérique que connait l’humanité entière actuellement.

Il a déclaré : »La Science et les technologies offrent beaucoup d’opportunités ». Plusieurs activités sont prévues pour cette 6ème édition. Il s’agit notamment  des animations scientifiques, des conférences, des expositions, des projections vidéo et un concours national.

Les participants à la cérémonie de lancement ont eu droit à trois conférences de haute portée scientifique .

La physicienne Raïssa Malu a entretenu l’assistance sur la problématique de la 4ème Révolution industrielle qu’elle a définie  comme la transformation des moyens de production via le développement des usines dites intelligentes, mais aussi de la gouvernance et du management des entreprises.

Elle a plaidé à cette occasion  pour la modification du système éducatif congolais en réservant une place de choix à la promotion de la science et des technologies.

Des stratégies pour positionner l’Afrique

Le deuxième intervenant, le professeur Sam Yala s’est appesanti sur les stratégies à mettre en place afin de positionner l’Afrique au cœur de la quatrième Révolution industrielle.

Deux autres interventions ont ponctué cette cérémonie dont celle de M. Audrey Pulvar, qui a parlé de l’Afrique comme épicentre de la révolution écologique mondiale et de  l’entrepreneur John Lombela, qui a donné une conférence sur la révolution amorcée dans le monde des affaires par les monnaies électroniques dont le Bitcoïn. ACP/Kayu/ ?ay

Partagez cet article