Lancement d’un projet des bourses de recherche doctorale sur « reguling work »

Kinshasa, 27 Août 2019 (ACP).- Le projet des bourses de  recherche doctorale « reguling work », dirigé par l’anthropologue Benjamin Rubbers et le sociologue  François Pichault, est lancé à l’Université de Kinshasa(UNIKIN) pour une durée de quatre ans, soit de 2019-2023 à temps plein à l’Université de Liège en Belgique, a-t-on appris mardi à la faculté des sciences sociales, politiques et administratives de l’UNIKIN.

Selon la source, cette recherche doctorale concerne la littérature sur l’économie informelle et  permet de mieux comprendre comment la plus grande partie de la population mondiale vit et pourrait  surmonter les limites propres au concept de l’économie informelle lui-même.

Cette littérature, indique la source, demeure pour cette raison incapable de rendre compte de changements du travail dans leur diversité et complexité. Pour combler les lacunes du concept, le projet «reguling work» propose de nouvelles pistes d’analyse, qui seront mises à l’épreuve d’une recherche qualitative sur la régulation du travail dans deux secteurs d’activités en Belgique, au Bénin ou au  Cameroun.

Une équipe de quatre doctorants se concentrera sur le rôle joué dans ce processus par les agents de l’Etat et les acteurs impliqués dans ces secteurs.

Les activités de régulation n’aboutissent pas à une séparation simple entre travail formel et informel, mais à diverses formes plus complexes. Un tel projet de recherche touche à un enjeu scientifique et politique plus large, celui de penser les transformations de travail au-delà du modèle de l’emploi salarié stable  à temps plein et du schéma d’analyse binaire qui l’accompagne. ACP/FNG/FMB/NIG

Partagez cet article