L’ancienne footballeuse Buazo saisit la justice par la LISPED pour harcèlement sexuel contre son  employeur

Kinshasa, 22 août (ACP).- L’ancienne footballeuse de l’équipe Grand Hôtel Kinshasa, Mamie Buazo, a saisi, mercredi, le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la Gombe, à Kinshasa pour harcèlement sexuel contre son chef hiérarchique direct dans cet établissement hôtelier, devenu Pullman, plainte déposée auprès.

Mamie Buazo, également ancienne des Léopards football féminin et mondialiste en 2006 et 2008, a été assistée dans cette procédure  par les avocats de la Ligue sportive pour la promotion et la défense des droits de l’homme (LISPED) dont Mes Alain Makengo Kikandu, Jules Ilunga et Léon Kayolo.

Me Alain Makengo a fait savoir qu’il n’y a pas eu de retard pour saisir la justice car il n’y a pas de prescription pour ce fait. « Elle était assidument à son poste et subissait des pressions et menaces. Sa résistance a entraîné qu’elle soit licenciée abusivement par son employeur », a expliqué l’avocat tout en relevant que Mamie Buazo travaillait depuis 2003 et, sans tenir compte de son ancienneté, elle a été arbitrairement licenciée, cette année. Cela prouve à suffisance que sa conduite a été exemplaire et appréciable sur le plan professionnel, en ayant tenu longtemps.

Outre la justice, plusieurs autres autorités ont été saisies notamment le ministre du Genre, de la Famille et de l’Enfant, la Fédération congolaise de football association (FECOFA) et l’Association des anciens footballeurs du Congo, a ajouté enfin Me Makengo. ACP/

 

Partagez cet article