L’approche communautaire, une innovation pour augmenter le taux de possession des moustiquaires dans les ménages

Kinshasa, 11 juillet 2019 (ACP).- L’approche  communautaire est une innovation qui a contribué à augmenter le taux de possession des Moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILD) dans les ménages, a affirmé lundi le directeur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), le Dr Eric Mukomena Sompwe, au cours d’un face à face avec la presse.

Selon le Dr Mukomena, les deux approches appliquées lors des campagnes de distribution gratuite des MILD, organisées dans 6 provinces de la RDC en 2017 et 2018, se distinguent du fait que la première approche à base communautaire utilisée dans les provinces du Kasaï Central, du Kasaï et du Bas-Uélé, est une stratégie que le PNLP est entrain d’expérimenter en RDC.

Cette approche est basée sur la dynamique communautaire pour une couverture universelle. C’est-à-dire la population elle-même se choisit des représentants pour distribuer ces MILD dans chaque ménage, à travers les Cellules d’animation communautaire (CAC), qui regroupent les relais communautaires, les chefs de rues et de quartiers.

Il a fait savoir que cette approche a servi aussi à d’autres interventions de taille de santé notamment dans la maternité et la planification.

Le Dr Mukomena Sompwe a salué le dynamisme du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) qui s’est montré ouvert et coopératif pour la campagne de distribution gratuite des MILD en milieux scolaires dans trois (3) provinces de la RDC, à savoir le Haut Lomami, le Tanganyika et le Lualaba, avant de justifier le choix des classes impaires bénéficiaires de ces MILD, à savoir la 1ère, la 3ème, et la 5ème primaires pour des raisons techniques, de moyens et de coût.

Il a remercié ces partenaires financiers et techniques, notamment l’Agence américaine de développement international (USAID) et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) qui ont concouru à la réussite de ces campagnes.

Pour sa part, le directeur des études et planification au ministère de l’EPSP, Georges Zuka Mon’do a encouragé l’initiative du PNLP d’avoir associé ce ministère à ces campagnes qui constituent une opportunité réelle offerte pour mener en bon le combat de la lutte contre le paludisme dans les milieux scolaires.

99 % de ménages disposent des MILD au Kasaï

Selon le chef de la division provinciale de la Santé du Kasaï basée à Tshikapa, le Dr Urbain Mekanda, 99% de ménages ont été servis lors de la campagne de distribution des MILD à base communautaire dans cette province en 2018.

Il s’est réjoui des résultats obtenus après ces campagnes, car la planification a été faite au niveau central et provincial avec le concourt des autorités provinciales, de la population ainsi que des chefs de quartiers et de rues.

Il a souligné aussi l’importance des MILD dans les ménages, les difficultés rencontrées lors de ces campagnes et l’apport technique de ces partenaires (Unicef et USAID), avant de rappeler que la population locale a adhéré massivement à ces campagnes. ACP/FNG/KJI/JFM

Partagez cet article