L’attente de la nomination d’un Premier ministre

La quasi-totalité des quotidiens kinois parus vendredi 26 avril 2019 réservent leurs colonnes au retour du Chef de l’Etat à Kinshasa après s’être entretenu avec les notables de la Tshopo et les attentes pour la nomination d’un Premier ministre ainsi qu’à la démission de la ministre a.i des Sports et Loisirs.

Agence congolaise de presse (ACP) ouvre sur l’entretien du Président Félix Tshisekedi avec les notables de la Tshopo relatif aux questions  notamment  la gestion de cette entité, peu avant de quitter Kisangani pour regagner Kinshasa. Le média public signale qu’après l’inauguration du pont Lubunga, le Président de la République a échangé avec la population de la municipalité portant le même nom et a été attentif à leurs problèmes dont la reconnaissance du pouvoir coutumier.

L’agence nationale poursuit dans ses colonnes que deux femmes ont été élues au bureau définitif de l’Assemblée nationale notamment, les députées Jeanine Mabunda Lioko, élue de la circonscription électorale de Bumba dans la province de la Mongala et de Marie Claire Alfani Machozi, élue de la circonscription électorale de Walikale dans la province de Nord-Kivu qui vont exercer respectivement les fonctions de la présidente et de questeur de la chambre basse du Parlement. Le média public ajoute que les autres membres du bureau définitif sont : Jean Marc Kabund-a-Kabund (1er vice-président),  Boniface Balamage (2ème vice-président), Musau Kalombo (rapporteur),  Innocent Unyon Vakpa (questeur Adjoint).

Dans le chapitre de la santé, ACP indique qu’un diplôme de «Héros de la lutte contre la maladie à virus Ebola», à titre posthume, a été décerné au Dr Richard Mouzoko Kibound au Nord-Kivu.

Le gouvernement provincial de cette province a résolu de décerner ce diplôme de «Héros de la lutte contre maladie à virus Ebola» au Dr Richard Mouzoko Kibound, épidémiologiste de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de nationalité camerounaise, abattu en plein service, en date du 19 avril courant par des inciviques à la clinique de l’Université catholique du Graben, à Butembo.

Forum des As écrit, pour sa part, qu’avec le retour du Chef de l’Etat à Kinshasa, la population congolaise reste en ce week-end dans l’attente de la nomination d’un Premier ministre.

Les Congolais retiendront du séjour du Président de la République à Kisangani, sa déclaration, mieux son annonce sur la nomination imminente du nouveau Premier ministre, indique le confrère, relevant que les regards de ses concitoyens sont rivés sur lui, maintenant qu’il est de retour.

La Prospérité révèle, de son côté, que le Premier ministre  Bruno Tshibala Nzenzhe a pris acte de la renonciation de Mme Astrid Madiya à la poursuite de l’intérim dont elle a été chargée au ministère des Sports à la suite de la démission de Papy Niango, élu député national.

Le confrère ajoute qu’il a demandé en même temps à l’Inspecteur général des finances de diligenter une mission d’audit sur la gestion des fonds alloués à ce ministère pour la période allant de janvier 2019 à ce jour, tout en désignant le ministre d’Etat, ministre des Relations avec le Parlement, Lisanga Bonganga, de poursuivre cet intérim dans un esprit républicain et en instaurant l’apaisement et la sérénité à ce ministère.

Le Potentiel titre : « Duel au coude-à-coude entre Kamerhe et Jean Mbuyu à la primature.

Le Président de la République, Félix Tshisekedi a déjà sur la table, le nom coché du prochain Premier ministre, note le quotidien,  rappelant que sa rencontre avec Joseph Kabila, autorité morale du FCC, aurait permis de faire sauter le dernier verrou.

 Le journal indique qu’avec l’annonce faite par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi à Kisangani, la nomination du Premier ministre pourrait intervenir dans les « prochains jours ».

Pour le moment, deux personnalités se détachent du lot, à savoir Vital Kamerhe, actuel directeur de cabinet du chef de l’Etat et Jean Mbuyu Luyongola, le dernier conseiller spécial de Joseph Kabila en matière de sécurité.

Le Phare revient, pour sa part, à la démission de la ministre a.i des Sports et Loisirs, Astride Madiya, indiquant que la démissionnaire a protesté contre ce qu’elle a considéré comme le soutien complice du Premier ministre aux détourneurs des deniers publics, indisciplinés et autres fictifs.

Le confrère indique, par ailleurs, que le flou persiste toutefois au sujet de la ministre sortante des Sports et Loisirs qui conserve encore son portefeuille de la Culture et Arts, alors que le ton qu’elle a pris dans sa lettre de démission pour s’adresser au Premier ministre devrait lui valoir un renvoi pur et simple du gouvernement.

 

 

Partagez cet article