Le Chef de l’Etat à l’Assemblée générale de l’ONU sur le climat et l’environnement

Les quotidiens parus jeudi 14 mars 2019 à Kinshasa se concentrent, à leur «une», sur la participation du Président de la République aux travaux de la 4ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le climat et l’environnement, les mesures de suspension du ministre des affaires foncières et la grâce présidentielle.

A sa manchette, ACP titre : «Le Président Felix Antoine Tshisekedi est arrivé  à Nairobi pour un  sommet sur l’environnement». L’Agence nationale écrit à ce sujet, que le Chef de l’Etat est arrivé  mercredi 13 mars à Nairobi, au Kenya, pour prendre part  du 13 au 14 mars 2019, aux côtés de ses pairs africains et européens, aux travaux de la 4ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le climat et l’environnement organisée par le Programme des Nations Unies pour l’environnement  (UNEP), indiquant par ailleurs, que cette réunion  de Nairobi va traiter des problèmes du changement climatique qui frappe le monde entier dont le  continent africain subit les conséquences.

Le Président de la République prendra la parole devant des experts et organisations engagées dans cette cause dans le cadre d’un panel sur le thème de la préservation des forêts tandis que son homologue malgache planchera sur la biodiversité, fait savoir le média public.

Initiatrice de ce sommet, la France sera représentée par son Président de la République, Emmanuel Macron qui envisage un tête à tête avec M. Felix Antoine Tshisekedi, note l’agence nationale, poursuivant que cet entretien  permettra au Chef de l’Etat congolais d’évoquer  des questions  bilatérales dans le sens d’aboutir à une bonne coopération et d’échanger sur les réformes en cours au pays ainsi que sur le renforcement les liens diplomatiques entre la RDC et la France.

Dans un autre chapitre, le média public rapporte que, sur instruction formelle du Président de la République, le directeur de cabinet du Président de la République, Vital Kamerhe a suspendu, sur le plateau de la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC), M. Lumeya Dhu Maleghi de ses fonctions de ministre des Affaires foncières pour insubordination et de son refus de rapporter les arrêtés ministériels pris par lui en violation flagrante de la loi, des droits des congolais et des étrangers sur la propriété à travers des lotissements à des endroits interdis et à l’expropriation des tiers.

Selon le directeur de cabinet du Président de la République, le ministre des Affaires foncières, Lumeya Dhu Maleghi est mis à la disposition du Procureur Général de la République près la Cour de Cassation pour l’ouverture du dossier judiciaire mis à sa charge, conclut l’agence nationale.

A  ce sujet, Forum des As titre en gras : «Finie la récréation, Fatshi frappe». «C’est le début de la lutte contre l’impunité, tous les commis de l’État doivent savoir que c’est effectivement la fin de la récréation», écrit le tabloïd, reprenant les propos du directeur de cabinet du Président de la République, Vital Kamerhe.

Le journal poursuit par ailleurs, que d’autres ordonnances ont été prises contre le directeur général de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP, Ex-ONATRA), Daniel Mukoko Samba ainsi que son adjoint pour cause de “megestion”, le directeur général de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPTC), Oscar Manikunda.

Au plan diplomatique, le quotidien note que le “Monsieur Afrique” du Président Donald Trump est arrivé en RDC pour 48 heures, ajoutant que le secrétaire d’État adjoint des Etats-Unis d’Amérique pour les affaires africaines, Tibor Peter Nagy, a foulé, pour la première fois, le sol congolais en commençant par la visite du Centre des opérations Ebola à Goma.

Tibor Peter Nagy va rencontrer les membres de la Société civile et les nouvelles autorités du pays afin d’échanger sur le  renforcement de la stabilité régionale, de la promotion de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption, des liens commerciaux et de la riposte contre la maladie à virus Ebola dans l’Est de la RDC, précise le journal.

La Prospérité écrit au sujet des mesures de suspension : Lumeya, Mukoko et Manikunda sont les premières victimes de l’impunité. La série va certainement continuer mais nous ne devons pas faire de l’arbitraire, indique le journal, faisant écho du directeur de cabinet du Chef de l’Etat qui a précisé que c’est une première action contre l’impunité.

Le Potentiel titre pour sa part : «Grâce présidentielle, beaucoup d’appelés, peu d’élus». Le président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), Joseph Olenghankoy est appelé à la rescousse, Firmin Yangambi, Franck Diongo libérés, Diomi Ndongala en liberté conditionnelle, indique le journal, poursuivant que les condamnés de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila non concernés.

Le quotidien indique à propos des élections sénatoriales que les candidats Evariste Mabi et Ambroise Kamukunyi ont jeté l’éponge au Kasaï Central suite à la corruption, rappelant que  deux candidats sénateurs pour la ville-province de Kinshasa Adam Bombole et Vidiye Tshimanga avaient déjà désisté pour la même cause ainsi que le candidat Luzolo Bambi dans le Kongo Central a pris également la même décision.

En football, ACP écrit que le Daring Club Motema Pembe (DCMP) de Kinshasa  s’est imposé devant l’AS Dauphin Noir de Goma sur le score étriqué de 1 but à zéro au  stade de l’Unité de Goma lors du match comptant pour la 27ème journée du 24ème championnat de la Ligue nationale de football (LINAFOOT), signalant que l’unique réalisation de la rencontre a été l’œuvre du buteur maison Tulenge Ricky (68ème).

Le média public ajoute que le FC Renaissance du Congo a surclassé le FC Lubumbashi Sport sur la marque de 2 buts à zéro au stade Révérend Père Raphaël de la Kethulle, en match avancé de la 29ème journée du  24ème championnat  national de football. Grâce aux buts de David Milonga Dama (18ème) et un auto-but de Kubelwa (87ème).

Partagez cet article