Le  COREFEC déterminé à accompagner la femme vers les instances de prise des décisions

Kinshasa, 23 août  2019 (ACP).- Le Consortium des réseaux des femmes congolaises (COREFEC) a organisé mercredi à la Maison des élections à Kinshasa, un atelier d’échange et de partage d’expériences avec ses partenaires dans l’objectif renforcer les capacités de ses membres de différentes thématiques relatives à l’autonomisation de la femme aux  niveaux local,  national, régional et  international.

Selon la  présidente du COREFEC, Patricia Maïsha, il était également question d’apprendre aux associations membres à s’approprier cette stratégie d’échange pour contribuer au développement du pays et militer pour leur accès aux organes des prises des décisions.

Elle a, à cette occasion présenté le panorama du COREFEC notamment sa vision, ses réalisations et ses perspectives d’avenir. Parlant des réalisations, elle a relevé le plaidoyer sur la représentativité des femmes aux instances de prise des décisions avec la représentante de la MONUSCO et son  équipe, l’harmonisation de la grille des programmes avec la radio okapi, la sensibilisation des femmes aux élections sur  toute  l’étendue du territoire national, la participation à la Journée porte ouverte organisée par l’ANAPI et la participation à la 3ème exposition à Chamas  à Nairobi au Kenya. à Kinshasa.

Dans le cadre des perspectives d’avenir, Mme Maïsha a rapporté la mutualisation des femmes œuvrant pour le développement durable afin que d’ici 2030, 50% des femmes soient dans les institutions de la République. Cela prouvera la détermination  des femmes pour un Congo fort et développé. On note parmi ses partenaires internationaux la MONUSCO, le Centre Wallonie Bruxelles, l’ONU-Femmes et le PNUD. Du côté national, on signale les ministères du Genre, enfant et famille, de la Santé publique, des Droits humains, du Commerce extérieur ainsi que celui de la Pêche et élevage.

Créée en décembre 2015, le COREFEC est un cadre des  concertations, d’échange d’expériences, de renforcement des capacités des membres, et des plaidoiries. Cette plate-forme d’envergure nationale compte 40 associations et 10 réseaux. Il est membre de la société civile du Congo et œuvre pour la protection des droits de la  femme,  la mise en application des textes juridiques   nationaux et internationaux relatifs à la promotion du genre, et est présente dans toutes les provinces de la RDC.  Elle a fait de l’autonomisation des femmes et leur participation aux instances de prise  des décisions son cheval de bataille.

Quelques produits ont été exposés en guise d’illustration au cours de cet atelier par les associations membres du COREFEC, notamment du maïs, des « maboké », des  pièces d’étoffes, des chaussures, des sacs à main, du beurre d’arachides, du café et du cacao.ACP/Fng/Cfm/MPK/JLL/CKM

Partagez cet article