Le dirigeant chiite nigérian en détention, Zakzaky, s’est rendu en Inde pour des soins

Kinshasa, 13 août 2019 (ACP).- Ibrahim Zakzaky, le dirigeant emprisonné depuis 2015 de la minorité chiite du Nigeria a quitté le Nigéria lundi dernier en compagnie de son épouse et de sa famille à destination de l’inde pour des soins appropriés avec l’autorisation des autorités, ont déclaré ses proches dans un communiqué.

Deux de ses avocats ont confirmé le départ depuis Abuja d’Ibrahim Zakzaky sur un vol de la compagnie Emirates. Cette autorisation, ajoute-t-on, lui avait été accordée le 5 août par la justice sous caution. Cette mesure, affirment ces analystes, est  susceptible de faire baisser la tension après des mois de manifestations parfois sanglantes pour réclamer sa libération.

On rappelle en outre que Ibrahim Zakzaky est fondateur du Mouvement islamique du Nigeria (MIN). Il  était détenu avec son épouse Zeenah Ibrahim depuis leur arrestation en décembre 2015 après la répression d’une manifestation qui avait fait plusieurs centaines de morts.

Selon ses avocats, le dirigeant chiite serait âgé d’environ 65 ans. Il a perdu son oeil droit et risque de perdre le gauche. Il a aussi dans le corps des éclats de balles reçues en 2015.

Le MIN est un groupe représentant la minorité chiite du Nigeria où la majorité des musulmans est d’obédience sunnite. Inspiré par la révolution iranienne et revendiquant des millions de fidèles dans le nord du Nigeria, il a manifesté quasi quotidiennement ces derniers mois dans la capitale Abuja pour obtenir la libération de son leader. ACP/FNG/ZNG/Wet

Partagez cet article