Le fair play sacrifié lors de la demi-finale Renaissance du Congo-Lupopo de la Coupe du Congo

Kinshasa, 12 juin 2019 (ACP).- Le fair play a été sacrifié sur l’autel de l’intolérance de la violence lors de la demi-finale de la 55ème Coupe du Congo entre le FC Renaissance du Congo de Kinshasa et le FC Saint Eloi Lupopo de Lubumbashi, mardi au stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa.

A cette occasion, injures, coups volontaires et projectiles ont fait leur apparition dans les rangs des supporteurs, particulièrement, au point que l’atmosphère électrique vécue durant la rencontre a fait craindre le pire. Un spectateur ne s’est pas empêché de dire, après cette explication, l’égalisation du club kinois et le succès à la suite de la séance des tirs au but a sauvé la face d’un tournoi qui a failli dégénérer.

La LISPED (Ligue sportive pour la promotion et la défense des droits de l’homme) de Me Alain Makengo a encore du pain sur la planche pour emmener les supporteurs aux bons sentiments. ACP/ Kayu/DNM/ Cfm/CMK/JLL

Partagez cet article