Le folklore «Mongo» très représentatif dans la commune de Kinshasa

Kinshasa, 16 mai 2019(ACP)  -La commune de Kinshasa héberge à elle seule quatre (4) groupes folkloriques « Mongo » de renom à savoir : « Swede-Swede » de Boketshu 1er, Mbonda na biso, Bokatola Style et Esobolo, a confié jeudi, dans un entretien avec l’ACP, M. Zoka Jean-Paul,  coordonnateur du service communal de la  Culture et arts.
Selon ce dernier, de tous  les groupes de différentes tribus de la RDC, il n’y a que ces quatre (4)  qui sont enregistrés à la commune et ont chacun un siège reconnu officiellement. Ceux-ci fonctionnent avec une autorisation permanente pour leurs productions dans cette municipalité.

Ainsi leurs séances de répétitions et concerts attirent non seulement les  ressortissants de la tribu Mongo, mais également des personnes habitant Kinshasa et qui ont découvert la version modernisée de ce folklore vers les années 80 avec la célèbre danse « Sundama » de Boketshu 1er.

Pour M. Zoka, cette situation résulte du fait que « Swede-Swede », le tout premier groupe installé dans la commune de Kinshasa en 1982, a connu beaucoup de dissidences après le départ de son fondateur Boketshu 1er pour l’Europe en 2006.

En effet les musiciens dissidents ont créé chacun, d’autres groupes  en demeurant dans cette municipalité en vue de ne pas perdre leurs mélomanes.  ACP/FNG/Cfm/MPK/JLL

Partagez cet article