Le manque des moyens et la surtaxation  constituent  un frein pour l’entrepreneuriat féminin

Kinshasa, 16 Mai 2019 (ACP)- La vice-présidente de l’ONG ‘’Association pour la solidarité, l’environnement et la paix’’(ASEP) dans la commune de Mont Ngafula,  Eliane Hazoume, a déclaré jeudi, au cours d’une conférence de presse que  les femmes entrepreneures éprouvent des difficultés pour se lancer dans l’entreprenariat faute des moyens suffisants et à cause de  la surtaxation dans leurs transactions.

Selon  Mme Hazoume,  ces deux obstacles majeurs doivent être levés pour permettre à l’entrepreneuriat féminin de connaitre  un essor considérable en RDC en général et à Kinshasa en particulier où l’on enregistre de plus en plus  des femmes qui se lancent dans le business.

Elle a par ailleurs reconnu que malgré  la dégradation du tissu économique, source  du chômage et des pertes de revenus en RDC, les femmes tentent  de se lancer dans les affaires. Pour ce, il faut les encourager, a-t-elle soutenu, mettant l’accent sur l’importance de la formation et du soutien de l’Etat compte tenu des difficultés d’accès aux crédits bancaires. ACP/FNG/Cfm/MPK/JLL

Partagez cet article