Le ministre de la Santé veut voir son ministère au-dessus de tous ses défis

Kinshasa, 09 septembre 2019 (ACP).- Le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo a déclaré lundi à Kinshasa qu’il veut voir son portefeuille, au-dessus de tous les défis, dont il est confronté.

Il l’a dit au cours d’une cérémonie de remise et reprise entre lui et le ministre intérimaire de la Santé sortant, Pierre Kangudia Mbayi.

Parmi ces défis auxquels le Dr Eteni  veut trouver des solutions figurent la prime des médecins et des autres personnels du secteur de la santé, mettre fin aux fictifs et sanctionner tous ceux qui favorisent ces pratiques. Ses 1ères actions, a-t-il souligné, seraient le nettoyage des fictifs dans le secteur de la santé afin de régulariser la situation de paie des ayants droits.

« Je crois qu’avec mon équipe des juristes, nous allons poursuivre les personnes qui en sont la cause. Nous devons rentre dans les droits », a-t-il déclaré.

Il pense également se focaliser sur le renforcement du système de santé en mettant un accent particulier sur les urgences, notamment sur les épidémies, non seulement l’épidémie de la Maladie à virus Ebola qui sévit actuellement en RDC, dans ses provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de l’Ituri, mais aussi des autres épidémies, notamment la rougeole, le choléra, la polio…

Le nouveau ministre de la Santé se focalisera aussi sur la gouvernance dans le secteur de la santé. Pour cela, a-t-il dit, faudrait qu’il y ait des lois et des règlements qui protègent la santé de tous, particulièrement de tout le peuple congolais.

Il a insisté sur les soins de qualité en luttant contre le business courant dans le secteur de la santé pour mettre en  avant « la vie de l’être humain qu’il considère comme sacré »  afin de permettre au peuple congolais de se retrouver une fois de plus dans les conditions améliorées de santé.

Cette cérémonie de remise et reprise a eue lieu sous la supervision du secrétaire général à la Santé, le Dr Yuma Ramazani en présence du Vice-ministre de la santé, le Dr. Albert Mpeti, de l’inspection générale de la santé, du directeur général à la direction générale de l’organisation et de hestion de soins de santé (DOGS) et des différents directeurs centraux de secteur de la santé. ACP/Kayu/KJI

Partagez cet article