Le Président de la République remet des allocations de fin carrière aux militaires des FARDC

Kinshasa, 17 mai 2019 (ACP).- Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a remis, vendredi des allocations fin carrière à des militaires des FARDC, toutes catégories confondues, à un échantillon de cinq officiers, admis à la retraite honorable en 2003, à la place du “Mémorial du soldat congolais”, dans la commune de Gombe,  en sa qualité de Commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC),

Le ministre d’Etat et ministre ai de la Défense nationale, anciens combattants et réinsertion, Michel Bongongo Ikoli, a expliqué dans son mot de circonstance que le militaire des FARDC a droit, conformément à son statut réglementé par la loi, à une récompense , à une rémunération et à des avantages sociaux, ajoutant que lors qu’intervient la cessation définitive du service, notamment par la retraite, l’officier ou le sous-officier a droit à l’allocation de fin carrière s’il a accompli au moins 22 ans de service.

Il a affirmé que c’est sur instruction du Président de la République, Commandant suprême des FARDC, que le gouvernement a procédé au paiement des allocations de fin carrière pour 267 militaires, toutes catégories confondues, mis à la retraite honorable en 2003.

Pour le ministre d’Etat Bongongo, l’acte que le gouvernement  concrétise en ce jour mémorable est le résultat d’un long processus initié depuis plusieurs années, ajoutant que par ce geste louable et honorable, la nation congolaise vient de confirmer sa volonté d’honorer dignement ceux de ses filles et fils qui ont porté le sacerdoce de la défense de la patrie.

Il a rappelé que depuis l’époque coloniale jusqu’à ce jour, le soldat congolais reste et demeure la colonne vertébrale de cette grande nation congolaise avec plus de 80 millions d’âmes qui peuplent une superficie de 2.345.000 Kilomètres carrés au cœur de l’Afrique. Durant tous les combats et toutes les batailles, partant des victorieuses campagnes d’Abyssinie, lors des deux Guerres mondiales, dans la lutte contre les différentes rebellions, sans oublier les interventions militaires au Tchad, au Togo ou en République centrafricaine, dans le cadre des missions de maintien de la paix, le soldat congolais a toujours fait montre de combativité , de discipline de fer et de la loyauté dans l’accomplissement de son devoir et de sa destinée, n’hésitant pas à verser son sang pour la patrie et pour la paix dans le monde.

Le soldat congolais qui a été tour à tour depuis l’époque coloniale aiguillon de l’identité nationale, ciment de l’unité nationale, s’affirme aujourd’hui comme le garant de l’intégrité du territoire national face aux multiples agressions extérieures et à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers, a encore dit le ministre d’Etat Bongongo. Il a, à ce sujet, affirmé que ces groupes armés finiront tous par être éradiqués malgré le fait qu’ils recourent ces derniers temps à la guerre asymétrique pour tenter d’échapper à la puissance de feu des FARDC.

Les cinq officiers qui ont reçu leurs allocations de fin carrière honorable des mains du Chef de l’Etat sont : le lieutenant-général Mosala Mondja Ndongo, ancien commandant de la Force terrestre et de la Maison militaire du Chef de l’Etat, le général  louis Mulamba Pena Lowa, ancien commandant de la Force terrestre, le général de brigade Malu Malu Dianda, ancien attaché militaire et ambassadeur au Tchad, le général de brigade Tshikudi Bakajika, ancien commandant de la Force terrestre et de la Gendarmerie nationale, et le colonel Bitodi Sina Kisengele, ancien  chef d’état-major adjoint en charge de l’administration et de la logistique (G1) à l’état-major général de l’armée.

Devant la presse à l’issue de la cérémonie, ils ont tous exprimé leur joie et leur reconnaissance au Commandant suprême des FARDC avant d’invité les jeunes qui les ont succédés dans l’armée à la discipline et à se comporter convenablement afin de ne pas être chassé de l’armée mais d’avoir une fin de carrière honorable.

Cette cérémonie qui s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités parmi lesquelles le Premier ministre Bruno Tshibala, le président du Sénat  Léon Mamboléo,   la présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda Lioko, du chef d’état-major général des FARDC, le lieutenant général Célestin Mbala et du doyen du corps diplomatique a été introduite par une prière dite par le colonel Tshinyime Kasombo, aumônier en chef kimbanguiste. ACP/Mathieu Yoha/khonde

Partagez cet article

3 thoughts on “Le Président de la République remet des allocations de fin carrière aux militaires des FARDC

  1. Pingback: Modowe dodatki

  2. Pingback: เงินกู้ดอกเบี้ยถูก

  3. Pingback: 바카라사이트

Comments are closed.