Le Président Félix Tshisekedi appelle à la formation d’une coalition régionale contre l’insécurité

Kinshasa, 17 août 2019 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a appelé samedi à la formation d’une coalition régionale en vue de lutter contre l’insécurité qui sévit dans l’est de son pays, dans son allocution à la tribune  du 39ème sommet de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC)à Dar Es Salaam, en Tanzanie.

« Je propose de créer à l’image de la coalition mondiale contre le terrorisme une coalition régionale pour éradiquer ce fléau », a déclaré le Chef de l’Etat congolais, avant de solliciter également le soutien des pays membres de la SADC, pour  renforcer les Forces Armées de la République Démocratique du Congo, en vue d’en finir définitivement avec tous ces mouvements qui sèment la mort et la désolation au sein de nos populations.

Voici dans son intégralité le discours du Président de la République :

Excellence Monsieur le Président de la République Unie de Tanzanie John POMBE MAGUFULI, Président en exercice de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe ;

Excellence Monsieur Hage G. GEINGOB, Président de la République de Namibie,

Président sortant de la SADC ;

Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement ;

Distinguées Premières Dames ;

Madame la Secrétaire Exécutive de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe ;

Distingués invités, à vos titres et qualités respectifs ;

Mesdames et messieurs,

C’est pour moi un honneur d’être ici à Dar Es Salam à ce 39ème Sommet de notre Organisation Sous-Régionale.

Je voudrais d’abord présenter ma gratitude au Gouvernement et au peuple frère de la République Unie de Tanzanie pour l’accueil combien chaleureux et fraternel qui a été réservé à toute ma délégation, ainsi qu’à moi-même, depuis notre arrivée sur cette terre de Mwalimu Julius NYERERE, ce beau pays qui va de Tanganyika à Zanzibar, Jamhuri ya Muungano wa Tanzania.

J’aimerais particulièrement féliciter le Président Tanzanien, John POMBE MAGUFULI, qui vient d’être élu Président en exercice de la SADC.

C’est aussi pour moi l’occasion d’exprimer ma gratitude au Dr. Hage G. GEINGOB, Président de la République de Namibie, Président sortant de la SADC, qui a fait avancer le programme d’industrialisation de la région. Ce programme a mis l’accent sur le développement des infrastructures, l’autonomie des jeunes, la promotion des droits de la femme et le développement durable, objectifs qui me tiennent également à coeur.

Mes félicitations s‘adressent enfin à Madame Lawrence Tax Stergomena, Secrétaire Exécutive de la SADC, pour sa remarquable contribution au développement économique régional et la mise en œuvre du Plan Stratégique Indicatif de Développement Régional.

Enfin, je remercie vivement tous les pays membres de la SADC pour leur accompagnement manifeste durant les moments les plus critiques, ce qui a permis d’éviter l’implosion de la République Démocratique du Congo et favoriser l’alternance pacifique, démocratique et historique, vécu récemment après les élections de décembre 2018.

Mesdames et Messieurs ;

Je prends l’engagement solennel de n’épargner aucun effort, pour que mon pays la République Démocratique du Congo, avec votre accompagnement, recouvre rapidement dans sa partie Est, la paix et la stabilité pour lui permettre de contribuer efficacement au processus d’intégration sous-régionale.

Mesdames et Messieurs,

Au moment où je prends la parole devant cette auguste assemblée, je voudrais vous informer que la partie Est de mon pays est en proie à une insécurité persistante causée par les groupes armés d’origine interne et externe. Le plus redoutable de ces mouvements armés est celui des ADF-MTN dont le modus operandi consiste à commettre des actes terroristes, conforme à leur appartenance à DAESH ; ce qui constitue une menace tant pour la République Démocratique du Congo que pour la Sous-région.

C’est pourquoi j’ai élaboré un vaste programme pour le rétablissement de l’Autorité de l’Etat visant à mettre un terme à l’insécurité qui sévit encore dans sa partie Est, et favorisant la réconciliation de tous les fils et filles de mon pays. Ceci aura comme conséquence l’instauration d’un Etat de droit et l’amélioration du climat des affaires.

Mesdames et messieurs ;

je voudrais ici solliciter, en vertu de la Charte de notre Organisation, votre solidarité envers mon pays et son peuple, pour qu’à l’issue de cette session, nous puissions, à l’instar de la Brigade Spéciale qui opère sous le commandement de la MONUSCO et qui avait mis en déroute le Mouvement M23, prendre la ferme résolution de renforcer les Forces Armées de la République Démocratique du Congo, d’en finir définitivement avec tous ces mouvements qui sèment la mort et la désolation au sein de nos populations.

Je propose de créer à l’image de la coalition mondiale contre le terrorisme une coalition régionale pour éradiquer ce fléau.

Mesdames et messieurs,

Au delà de ces préoccupations sécuritaires, mon pays est également confronté à la maladie à virus Ebola qui sévit dans la même région.

Compte tenu de la gravité de cette situation, j’avais mis en place au mois de mai dernier une Cellule Technique qui travaille sous ma supervision, composée d’experts de renommée internationale, parmi lesquels le Docteur Muyembe, qui a identifié le virus d’Ebola et dont les travaux de recherche ont conduit à la découverte du MAB114, une molécule thérapeutique pour le traitement contre la maladie. Pour votre information, ses travaux seront récompensés le 30 août prochain par le gouvernement japonais.

Cette stratégie de riposte nous a permis de mettre à l’abri la ville de Goma et de poursuivre l’éradication dans les autres parties qui seraient affectées tels les deux cas détectés avant hier à Bukavu.

En même temps, le Rwanda pays voisin, l’Organisation Mondiale de la Santé et la République Démocratique du Congo se sont accordés pour adopter des mesures communes préventives permettant de renforcer la riposte.

C’est ici l’occasion, pour moi, de saluer l’élan de solidarité qui s’est manifesté de la part de nos partenaires bi et multilatéraux pour leur accompagnement et leur soutien.

Je puis, enfin, vous rassurer que je ne ménagerai aucun effort pour relever ce défi.

Mesdames et Messieurs ;

Pour revenir au thème de la présente session, à savoir : « un environnement commercial propice au développement industriel inclusif et durable à l’accroissement du commerce intracommunautaire et à la création d’emplois », laissez-moi vous dire que ce thème me conforte d’autant plus que mon pays, la République Démocratique du Congo, qui partage ses frontières avec neuf autres pays, possède des atouts innombrables.

Qu’il s’agisse de sa population, sa superficie, son écosystème, son sol et son sous-sol, son potentiel hydro-électrique et minier, la République Démocratique du Congo demeure un maillon important dans le développement de notre Sous-région. Je m’engage à poursuivre l’intégration régionale et la politique de proximité avec tous les pays de la SADC.

Dans ce contexte, je m’emploie à faire de l’intégration nationale une réalité par la mise en place d’infrastructures adéquates ayant pour vocation de s’interconnecter aux vastes programmes de la Sous-région.

Mon vœu est de voir très rapidement toutes les populations de notre Sous-région circuler librement de l’océan Indien à l’océan Atlantique, de Dar Es Salaam à Lobito, de Mombassa à Banana, de Aru à Durban.

Je voudrais également rappeler que le développement des ressources énergétiques, notamment l’électricité, est un atout majeur pour l’industrialisation de nos pays.

Mesdames et Messieurs ;

Pour revenir au thème de la présente session, à savoir : « un environnement commercial propice au développement industriel inclusif et durable à l’accroissement du commerce intracommunautaire et à la création d’emplois », laissez-moi vous dire que ce thème me conforte d’autant plus que mon pays, la République Démocratique du Congo, qui partage ses frontières avec neuf autres pays, possède des atouts innombrables.

Qu’il s’agisse de sa population, sa superficie, son écosystème, son sol et son sous-sol, son potentiel hydro-électrique et minier, la République Démocratique du Congo demeure un maillon important dans le développement de notre Sous-région. Je m’engage à poursuivre l’intégration régionale et la politique de proximité avec tous les pays de la SADC.

Dans ce contexte je m’emploie à faire de l’intégration nationale une réalité par la mise en place d’infrastructures adéquates ayant pour vocation de s’interconnecter aux vastes programmes de la Sous-région.

Mon vœu est de voir très rapidement toutes les populations de notre Sous-région circuler librement de l’océan Indien à l’océan Atlantique, de Dar Es Salaam à Lobito, de Mombassa à Banana, de Aru à Durban.

Je voudrais également rappeler que le développement des ressources énergétiques, notamment l’électricité, est un atout majeur pour l’industrialisation de nos pays.

A cet égard, la République Démocratique du Congo offre de nombreuses opportunités pour la SADC. Bien exploité, le potentiel de la République Démocratique du Congo pourrait satisfaire aux besoins de l’ensemble de la Sous-région, et au-delà, de l’Afrique toute entière.

Le développement durable, c’est aussi l’Agriculture. Point n’est besoin de rappeler qu’en cette matière, mon pays dispose aussi d’énormes capacités.

Voilà ce que mon pays est disposé à apporter pour l’accomplissement de l’ambitieux programme que nous nous sommes fixés pour notre Sous-région.

Excellence Monsieur le Président de la République Unie de Tanzanie John POMBE MAGUFULI, Président en exercice de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe ;

Excellence Monsieur Hage G. GEINGOB, Président de la République de Namibie,

Président sortant de la SADC ;

Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement ;

Distinguées Premières Dames ;

Madame la Secrétaire Exécutive de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe ;

Distingués invités, à vos titres et qualités respectifs ;

Mesdames et messieurs,

Pour terminer, j’ai la ferme conviction que les assises du présent Sommet aboutiront à des propositions concrètes, afin de créer un environnement commercial et sécurisé, propice au développement industriel inclusif et durable dans notre espace SADC.

Au nom du peuple Congolais et au mien, je souhaite plein succès aux travaux et délibérations du 39ème Sommet de la SADC.

Kwa niaba ya raia wote wa Kongo na mimi mwenyewe, nawatakia mafanikio mema ya kazi yetu.

Félicitons-nous de l’adoption du Swahili comme quatrième langue de travail.

Que Dieu bénisse notre Communauté

Je vous remercie

Ahsanteni.

Partagez cet article