Le Président Félix Tshisekedi instaure un culte annuel d’actions de grâce en RDC

Kinshasa, 23 juin 2019 (ACP).- Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a décidé de l’organisation désormais d’un culte annuel d’actions de grâce à Dieu, dans son mot de circonstance à la journée nationale d’actions de grâce et de prière pour la RDC tenue dimanche au stade des Martyrs, dans la commune de Lingwala.

Le Chef de l’Etat a instruit l’ensemble des serviteurs invités à cette rencontre à harmoniser les vues sur la désignation d’une date convenable de l’année pour la tenue dudit culte, avant  d’adresser ce premier culte à Dieu, au nom de toute la nation congolaise. Plusieurs serviteurs de Dieu et des fidèles de différentes confessions religieuses notamment, les pasteurs, les apôtres, les prophètes, les musiciens chrétiens, les autorités politiques ont pris part à ce culte.

Son but était de réunir toutes les couches de la population congolaise afin de rendre grâce à Dieu pour les merveilles accomplies notamment aux plans politique,  sécuritaire, social et économique.

Ere de la délivrance et de  l’envol de la RDC

Au moment de culte, le Président de la République, Félix  Tshisekedi,  a déclaré  que cette prière inaugure le début d’une ère  de la délivrance  et d’envol sur tous les domaines en RDC, en invoquant toute l’autorité du Dieu Tout-puissant sur le territoire national et le peuple congolais.

Tout en s’appuyant sur le texte biblique, « si mon peuple s’humilie et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché et je guérirai son pays, les cieux seront ouverts désormais et mes  oreilles seront attentives à la prière faite en ce lieu », Félix Tshisekedi a imploré le pardon de Dieu pour tous les maux des fils et filles de son pays,  dont le culte de la personnalité, la mauvaise gestion des richesses, la haine, les tueries et les troubles ayant causé la disparition de  nombreux Congolais, etc.

Il a, au nom du peuple congolais, exprimé sa reconnaissance  au Seigneur pour le don du « beau pays », doté d’un  potentiel humain aux talents multiples ainsi que de ressources naturelles de tout ordre, avant d’annuler toutes les déclarations méchantes et malédictions sur le pays, quelle que soit leur provenance. « Je déclare que le Congo est béni et prospère,… il est désormais sur le chemin de l’envol et ne reculera plus jamais », a dit le Chef de l’Etat.

Invitation à l’appropriation par les Congolais

Auparavant, lors de la prédication, l’apôtre  Angèle Mujinga, une des oratrices avait invité l’ensemble des Eglises de la RDC, principalement les leaders religieux, à s’approprier l’initiative de la journée nationale de prière, qui voit le jour sous l’impulsion du Chef de l’Etat, considérant qu’il s’agit d’une première occasion que les Eglises devraient capitaliser, en guise de soutien spirituel aux actions de l’Etat congolais.

Elle a également invité le peuple congolais à l’amour de la patrie, à l’unité,  afin de conserver la bénédiction de Dieu sur le pays. Aux serviteurs de Dieu, elle a particulièrement recommandé de demeurer soudés et à abonder en  réunions de prières  en faveur du pays.

Pour sa part, l’apôtre Angèle Sola, de l’Eglise Tabernacle de délivrance et du témoignage, a invité le peuple congolais à cultiver l’amour, à éviter la distraction et à se consacrer entièrement à Dieu.

Lors d’un point de presse tenu le 19 juin dernier, l’apôtre Angèle Sola, qui est également coordonnatrice nationale de  cette journée d’actions de la grâce, avait indiqué qu’il lui avait été  demandé  par Dieu de prier pour le pays au stade des Martyrs parce que, c’est un lieu mythique qui a vu les sangs des innocents coulés.

Pour elle, cette journée de prière avec d’autres églises a été organisée  enfin de délivrer le pays de l’emprise du diable et de prier  pour la jeunesse congolaise qui est emprisonnée par le monde des ténèbres. Au chapitre des réactions, Check Ali, un des chefs  musulmans de la RDC, a loué le moment de prière dite par le Président de République, qui doit être pris comme les déclarations d’un père convaincu de la capacité de Dieu à sauver sa famille. « La prière du Chef de l’Etat, sous-entend que nous les Congolais nous devons rester soudés et cultivés le patriotisme », a déclaré le pasteur Bony Mwidikayi de l’Assemblée évangélique de Kinshasa. « Il s’agit d’un jour exceptionnel pour la nation congolaise », selon le pasteur Paul David Olangi.

Se référant au passage biblique qui dit que Jésus Christ est proclamé Roi des Rois, et du prophète Simon Kimbangu qui avait déclaré que le Congo sera transformé un jour, il a soutenu que cette parole vient d’être concrétisée aujourd’hui.

Pour Mme Germaine Salomon, servante de Dieu, cette rencontre est un jour de la réponse à leurs prières. Elle a exhorté les Congolais à bannir le tribalisme, le régionalisme, le clanisme et  la haine, avant d’appeler les politiciens à se réconcilier et à travailler  ensemble car, a-t-il dit, l’union fait la force.

Ipon Ipan a, de son côté, rappelé les biens faits de Dieu en faveur de la RDC, ajoutant que beaucoup des pasteurs ont prophétisé en rapport avec cette journée. « Le Congo est un pays potentiellement riche et que Dieu a toujours été avec le Congo dès le commencement de son existence », a-t-il souligné, avant d’inviter les hommes et les femmes de la RDC à bannir la corruption et à ne pas maudire le pays mais plutôt à le bénir car, la RDC a un  avenir meilleur.

Avant l’arrivée du Chef de l’Etat, l’assistance avait pris part à un long moment d’intercession ayant été animé par quelques évangélistes renommés tels que l’apôtre Tambu Lukoki, le pasteur Joseph Bansimba et Kabundi Walesa. Des musiciens tels que Mike Flore, Mike Kalambay, Dénis Ngonde, José Nzita, Patrice Ngoy Musoko, Moïse Mbiye, la sœur L’Or Mbongo, Maman Micheline Shabani, ont assuré l’agrémentation de cette journée.ACP/

Partagez cet article