Le PROSANA pour l’élimination des mauvaises pratiques alimentaires et nutritionnelles en RDC

Kinshasa, 12 juillet 2019 (ACP).- Le Projet d’appui à la structuration du programme de sécurité alimentaire et de nutrition en agriculture (PROSANA), va contribuer à l’élimination des mauvaises pratiques alimentaires et nutritionnelles en République démocratique du Congo.

Le secrétaire général à l’Agriculture, Evariste Bushabu qui l’a affirmé jeudi lors du lancement de ce projet au cours d’un atelier tenu au siège de l’Organisation des Nations Unies pour  l’alimentation et de l’agriculture FAO, à Kinshasa, a souligné l’intérêt qu’accorde l’Etat congolais à ce projet.

Le but de cet atelier était, d’une part, de  présenter les grandes lignes qui sous-tendent la mise en œuvre des activités dudit projet, à savoir les objectifs principaux, les résultats lui assignés, les plans d’action et l’équipe de coordination de ce projet.

Et d’autre part, d’échanger et de lever les options quant aux orientations pratiques et techniques pour sa mise en œuvre.

Evariste Bushabu a révélé l’intention du ministère de l’Agriculture de renforcer ses capacités institutionnelles et opérationnelles au profit du développement de différents investissements dans le secteur agricole, et cela à travers la création et la mise en place d’un organe technique spécifique.

Le représentant de la FAO en RDC, Aristide Obame a, quant à lui, fait part du souhait de son organisation qui voudrait que le projet constitue un levier intégrateur de la sécurité alimentaire et la nutrition comme un vecteur de développement durable et un domaine transversale important.

Cet atelier devait donc donner l’information et solliciter la contribution de toutes les parties prenantes à la mise en œuvre dudit projet. ACP/DNM/May/Mpk

Partagez cet article