Le Sénégal et l’Algérie à la conquête du trône de la CAN-Egypte 2019 vendredi au Caire

Kinshasa, 18 juillet 2019 (ACP).- Le Sénégal et l’Algérie seront à la conquête du trône en match de la finale de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des nations de football-Egypte 2019, vendredi au stade International du Caire.

Les deux équipes, grâce à un parcours élogieux, tout au long de cette campagne, s’affronteront pour la énième fois après s’être rencontrées en groupe C, jeudi 27 juin au stade du 30 Juin du Caire, 0-1 en faveur des Fennecs d’Algérie.

Le Sénégal veut évacuer le mauvais souvenir de 2002

Grâce à leur victoire 1-0 face à la Tunisie dimanche, les Lions de la Teranga accèdent à la finale de la CAN pour la seconde fois de leur histoire. Le Sénégal n’a toutefois jamais remporté cette Coupe d’Afrique des nations, puisqu’en 2002, il s’était incliné face au Cameroun, lors de la cruelle séance des tirs au but (3-2, 0-0 après prolongation).

Face à l’Algérie, vendredi, les hommes d’Aliou Cissé ont donc l’occasion d’entrer dans l’histoire du football sénégalais. De son côté, c’était en 1990, à Alger, que les Fennecs avaient battu les Aigles Verts (aujourd’hui Super Eagles) du Nigeria en finale de la Coupe d’Afrique des nations et décroché le premier titre de leur histoire.

Pour le Sénégal, l’armoire à trophées est encore vide. Mais, cette fois, vendredi face aux Algériens au Caire, grâce à des joueurs de rang mondial comme Sadio Mané, les Lions de la Teranga espèrent enfin que ce «sera la bonne» après des années de désillusion. Premier pays africain au classement de la Fifa (22e), le Sénégal souhaite se débarrasser de sa réputation d’éternel loser en remportant son premier trophée majeur.

Figure de proue de la génération 2002, dont fait également partie le coach Aliou Cissé, l’ex-attaquant El Hadji Diouf estime que la victoire tant attendue sur la scène continentale « n’est pas très loin. On veut gagner et, s’il plaît à Dieu, ce rêve sera réalisé. J’ai toujours prié pour que mes cadets fassent mieux que moi. » « Vendredi, nous prendrons notre revanche sur l’Algérie », vainqueur du Sénégal (0-1), lors de la phase de poules, affirme, sûr de lui, Mor Guèye, un ouvrier en bâtiment dakarois de 19 ans.

«Ce groupe est arrivé à maturité »

«Etre solides derrière, être solides mentalement, cela nous a toujours manqué», a reconnu devant la presse le président de la Fédération sénégalaise, Augustin Senghor. «Mais, aujourd’hui, on a acquis ces deux qualités qui, je l’espère, nous permettrons de battre l’Algérie». Malheureusement pour les Lions de la Teranga, Kalidou Koulibaly, le roc de Naples et l’un des atouts majeurs de cette sélection, sera suspendu pour cette finale.

C’est une finale qui donne de la joie à un peuple entier et nous en sommes fiers. Cela me fait mal de ne pas pouvoir y jouer. Mais je serai aux côtés de mes frères pour écrire l’histoire : allez lions ! «Ce groupe est arrivé à maturité. Certains de ces garçons se connaissent depuis les JO de 2012 à Londres. Ils sont demandés partout dans le monde», énumère Talla Fall, directeur de la communication de «Génération foot», une académie implantée près de Dakar et dont est issu Sadio Mané. Le Sénégal s’est en outre doté de «l’organisation» et du «professionnalisme» qui lui ont manqué dans le passé. «On n’a par exemple plus de problème de primes (et de discipline). Aliou Cissé, avec son expérience d’ancien joueur, a su améliorer» l’environnement de l’équipe, avec l’appui de l’Etat, explique Talla Fall.

Aliou Cissé (Sénégal) a une revanche à prendre : “Aucune pression qui nous tétanise”

En 2002, c’est le sélectionneur actuel du Sénégal, Aliou Cissé, qui avait raté le dernier penalty, lors de la séance des tirs au but. “Aliou, le jour de la finale perdue, je suis allé le voir pour lui dire que ça irait, racontait mardi l’ancien international Salif Diao dans L’Equipe. Il m’a répondu : ‘Je la tenais d’une main cette Coupe. Il ne disait pas : ‘On la tenait.‘ Et il a ajouté :

Elle m’a échappé mais je te jure, je la gagnerai pour mon peuple, j’en fais une histoire personnelle que ce soit comme joueur ou comme coach’. Et Aliou, c’est un homme de parole”. Aliou Cissé s’est exprimé, jeudi 18 juillet, avant la finale de la CAN face à l’Algérie. “Nous n’avons aucune pression qui nous tétanise, a-t-il notamment expliqué. Nous sommes heureux d’être là. Nous sommes conscients des difficultés de la vie, de notre pays, de notre continent. Combien de personnes se lèvent le matin et font un boulot qui ne leur plaît pas… C’est une finale, nous n’allons pas faire de discours va-t-en guerre, cela reste du football“.

Infantino : “Bonne chance à tout le monde !”

Gianni Infantino, le président de la Fédération internationale de football association (FIFA), est présent en Egypte depuis quelques jours et sera en tribunes pour assister à la finale de cette CAN, vendredi soir. Sans surprise, il n’a pas voulu prendre partie avant la rencontre. “L’Algérie une grande équipe, elle est en finale, a-t-il indiqué mercredi devant la presse. Félicitations à elle, mais au Sénégal aussi. Bonne chance à tout le monde, surtout à l’arbitre !”.

Un changement d’arbitre pour la finale de la CAN ?

Alors que la CAF avait annoncé en début de semaine que le Sud-Africain   Victor   Gomes était désigné pour arbitrer la finale de cette CAN 2019 entre le Sénégal et l’Algérie, le site Internet Afrik Foot indique jeudi que “d’après un document officiel de l’instance panafricaine qui a fuité sur les réseaux sociaux, c’est en effet le Camerounais Alioum Alioum qui va diriger ce match“. Cette éventuelle modification n’a toutefois pas encore été officialisée. ACP/FNG/ZNG/MPK/Cfm

Partagez cet article

One thought on “Le Sénégal et l’Algérie à la conquête du trône de la CAN-Egypte 2019 vendredi au Caire

  1. Pingback: Le Sénégal et l’Algérie à la conquête du trône de la CAN-Egypte 2019 vendredi au Caire – L'avant-Garde RDC

Comments are closed.