Le sommet de la CIRGL s’engage à faire plus pour les droits de l’homme

Kinshasa, 16 mai 2019 (ACP).- Le sommet de trois de la conférence internationale sur la région des Grands Lacs  (CIRGL), regroupant 12 pays de la région centré sur la justice,  qui s’est achevé mercredi à Nairobi au Kenya,  s’est engagé à faire plus pour la promotion  des droits de l’homme, ont rapporté jeudi les médias locaux.

Dans leur déclaration commune, les 12 gouvernements se sont engagés à faire davantage respecter les droits humains, à promouvoir la justice et à mettre fin à l’impunité. Pour cela, ils promettent de ratifier les textes internationaux, d’augmenter les budgets du judiciaire, d’aider les victimes à obtenir réparation.

Le ministre de la Justice du Congo Brazzaville, Aimé Ange Wilfrid Bininga, qui a présidé les débats, a insisté pour que tous les membres appliquent enfin les engagements : « Ces critiques, on les aura toujours, parce que la problématique des droits de l’homme représente une quête permanente. Le plus important aujourd’hui pour les Etats est de montrer leur détermination. Les engagements que les Etats prennent en matière de droits de l’homme représentent une épreuve de vérité ».

 Selon plusieurs participants, le chemin reste encore long avant de joindre les actes à la parole. Dans les réunions techniques, les délégations ont négocié âprement chaque mot, pour ne pas avoir un texte trop contraignant, disent les défenseurs des droits de l’homme. ACP/FNG/MPK/CKM/JLL

Partagez cet article