Le travail des enfants perpétue le cercle vicieux de la pauvreté, selon un activiste des droits de l’homme

Kinshasa, 10 sept 2019 (ACP)- La présidente de l’ONG « Vivre c’est espoir », Mme Nathalie Katanboyi, activiste des droits de l’homme, a indiqué que le travail des enfants perpétue le cercle vicieux de la pauvreté, empêche les enfants à s’épanouir par l’acquisition des compétences nécessaires pour améliorer son avenir.

Mme Nathalie Katanboyi l’a dit mardi,  au cours d’un entretien avec l’ACP sur les droits fondamentaux des enfants tels que contenus dans la convention des droits de l’enfant.

Elle a fait savoir que le travail des enfants constitue une violation de la loi et un frein considérable au développement durable. A cet effet, elle a demandé au gouvernement, aux employeurs et à toute la société civile, de porter une attention sur la situation des enfants qui continuent à travailler à travers le monde, ainsi que sur les stratégies à mettre en place pour les aider s’épanouir.

Eliminer les travails dangereux des enfants ; et améliorer la sécurité et la santé au travail des jeunes, favoriserait l’entrée dans la vie active d’une génération des travailleurs productifs justement rémunérés et capables de contribuer à la justice sociale et à la croissance économique de leur société, a-t-elle conclu.  ACP/ZNG/MPK/Cfm

Partagez cet article