L’école demeure un lieu de sécurité pour les enfants affirme une directrice

Kinshasa, 29 mars 2019 (ACP)- La promotrice de l’école « La providence divine » dans la commune de Kasa-vubu, Germaine Matondo a affirmé, lors d’un entretien vendredi avec l’ACP que l’école demeure  un lieu de sécurité pour les enfants et qu’il faille y accorder une importance particulière pour qu’elle remplisse cette mission.

Mme Matondo a défini l’école comme un lieu de sécurité destiné à préparer le développement intellectuel, physique, moral et culturel des enfants. Pour y parvenir les enseignants doivent assumer leur responsabilité en assurant des enseignements conséquents aux élèves, en veillant à garantir leurs droits au sein  de l’école et surtout en préservant de l’exploitation sexuelle et de la violence.

L’école  est appelé à être un lieu de  réconfort et de stimulation pour les enfants  parmi lesquels ceux vivants avec handicap ou encore ceux porteurs du VIH/sida dont les besoins doivent être satisfaits, a dit la promotrice de l’école.

Par ailleurs, l’école doit se trouver dans un environnement sain,  avec des conditions hygiéniques décentes dont les installations sanitaires adéquates, a conclu cette actrice sociale.

ACP/Kayu/DNM/May

Partagez cet article