Les activités du Président de la République et la tension à l’Assemblée nationale

Les quotidiens parus mardi 11 juin 2019 à Kinshasa se focalisent sur les activités présidentielles et la tension au sein de la chambre basse du Parlement

Le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est attendu en ce début de semaine à Malabo, en République de la Guinée Equatoriale, annonce Agence congolaise de presse (ACP), pour participer à la conférence annuelle des banques africaines. Organisées sous le leadership de la Banque africaine de développement (BAD), commente la presse officielle, ces assises constituent un rendez-vous des décideurs et bailleurs de fonds des projets intégrateurs régionaux et sous régionaux.

Toujours au sujet des activités présidentielles, le Président de la République a reçu en audience le président de l’Église du Christ au Congo, le révérend André Bokundoa Bo Likabe, venu lui présenter ses civilités ainsi qu’au nom de l’église du Christ au Congo, ses sincères félicitations pour sa victoire à la présidentielle de décembre 2018, note le média public.

Au Parlement, l’agence nationale fait savoir que la  chambre basse a réfuté les allégations l’accusant de mettre en cause des actes du Président de la République. «Personne n’a posé la problématique de mettre en cause les actes pris par le Chef de l’Etat parce que la Constitution nous l’interdit», écrit le média public se faisant écho du rapporteur de cette chambre du Parlement, Musao Kalombo, ajoutant que le débat de la plénière de vendredi dernier, était  une discussion autour de la gestion des entreprises du Portefeuille et non pour bloquer l’exécution des ordonnances du Chef de l’Etat nommant les gestionnaires de la GECAMINES et la SNCC.

Sur le même sujet, Forum des As fait remarquer que les combattants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ont pris d’assaut le siège du Parlement, scandant des chansons hostiles et teintées d’injures à  la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda. «Outrage au Chef de l’Etat, la base de l’UDPS en rage, l’Assemblée nationale dédramatise !», titre de sa part La Prospérité. Les militants du parti présidentiel ont réclamé la tête de l’auteur de la motion incidentielle de vendredi dernier, Léon Mondole et Charles Nawej qui avaient insinué que le Président de la République avait signé «inconsciemment» les ordonnances nommant des mandataires à la tête de la GECAMINES et de la SNCC.

Au sujet du voyage du coordonnateur de la plateforme politique «LAMUKA», le journal titre : «Moïse Katumbi : rendez-vous manqué à Goma !». L’actuel leader de la coalition Lamuka n’a pas manqué, cependant, à s’excuser auprès de ses compatriotes du Nord-Kivu pour le énième rendez-vous manqué, faute d’autorisation d’atterrissage, signale le quotidien.

Partagez cet article