Les députés provinciaux de Haut-Lomami impressionnés par le travail de  l’ACP

Kinshasa, 11 sept. 2019 (ACP).- Le député provincial Thierry Caleb Mwamba Lumbala, rapporteur à l’Assemblée provinciale de Haut-Lomami, s’est dit impressionné avec son collègue Paul Ngoy Nsenga, par le travail abattu par la direction générale de l’ACP, dirigé par Lambert Kaboyi, dans la diffusion des informations à travers le pays et le monde.

Le député provincial Mwamba qui l’a indiqué à l’issue d’une visite effectuée mercredi, dans cet établissement public, s’est dit également satisfait de la bonne organisation des services surtout de l’acquisition des nouvelles machines notamment des imprimeries acquit grâce à l’appui du gouvernement.

L’acquisition de ces nouvelles machines, a-t-il dit, ont facilité la publication des résultats des épreuves de l’Examen d’Etat édition 2019, précisant que ces équipements ont permis à la population congolaise de connaitre tous les résultats à travers ce média public.

Pour le député Mwamba, l’ACP est un partenaire avec qui la province entretient une meilleure collaboration  pour la diffusion de ses activités relayées par les permanents locaux de ce média public à Kamina. Il a exhorté d’autres institutions de l’Etat à recourir à ce média public, «mère de la presse» pour la visibilité de leurs activités à travers les bulletins physique et électronique.

Parlant de la liberté de la presse, il a relevé que celle-ci est consacrée par la Constitution avant d’ajouter que la presse est indépendante et joue le rôle du 4ème pouvoir. Il a, à cet effet,  invitant les élus du peuple à élaborer des lois en faveur de la presse congolaise pour permettre aux journalistes d’exercer librement leur travail.

Auparavant, les deux personnalités venues pour l’investiture du gouvernement Ilunga Ilunkamba, avaient été reçues par le directeur général de l’ACP, Lambert Kaboyi,  pour des contacts dans le cadre de la visibilité des activités de cette province.

 La divagation des éléphants, une préoccupation pour la province de Haut-Lomami

Par ailleurs, les élus de la province de Haut-Lomami se sont dit préoccupés par la divagation des éléphants dans cette partie du pays, à la base de destructions des maisons des paisibles citoyens et des champs. «Cette divagation constitue une catastrophe naturelle qui empêche la scolarisation des enfants», ont-t-ils souligné, avant d’appeler le gouvernement central à apporter son appui aux sinistrés de cette calamité. Toutesfois, au niveau de la province, les démarches ont été entreprises pour assister d’abord les victimes et voir dans quelle mesure envisager le déplacement des populations sinistrées. ACP/Kayu/Fmb

Partagez cet article