Les Etats-Unis veulent renvoyer des astronautes sur la Lune d’ici à 2024

Kinshasa, 27 mars 2019(ACP).- Le vice-président américain Mike Pence, a dévoilé mardi le nouvel objectif fixé par le Président américain, celui de renvoyer des astronautes  américains  sur la Lune d’ici à 2024, a rapporté mercredi RFI. Mike Pence a tenu un discours plutôt sévère à l’encontre de la Nasa, l’agence spatiale américaine, qui a accumulé les retards.

Avec cette annonce, poursuit la source, le vice-président Mike Pence contraint la Nasa à accélérer sérieusement son calendrier, car le prochain vol sur la lune était prévu en 2028. Dans un discours particulièrement critique à l’égard de l’agence spatiale américaine, Mike Pence a dénoncé ses retards, ses dépassements budgétaires et son inertie bureaucratique. Il a même menacé de s’adresser au secteur privé si l’agence n’était pas prête à temps. «Si l’industrie américaine peut fournir des services commerciaux essentiels sans l’aide du gouvernement, nous les achèterons. Et si les fusées privées sont la seule façon de ramener des astronautes américains sur la Lune dans cinq ans, alors ce sera des fusées privées », a lancé le vice-président américain.

L’annonce du vice-président intervient dans un contexte de forte concurrence dans l’espace. Mike Pence a rappelé qu’une compétition spatiale était en cours entre les grandes puissances et que la Chine avait déjà fait atterrir un engin sur la face cachée de la Lune. Mais il a précisé : «Il ne s’agit pas seulement d’une compétition contre nos adversaires. Nous luttons aussi contre notre pire ennemi : l’autosatisfaction».

ACP/Kayu/FMB/NIG/JLL/AWA

Partagez cet article