L’Etat appelé à disposer des moyens pour atteindre le développement

Kinshasa,12 Juin 2019 (ACP).- L’Etat doit disposer des moyens conséquents pour atteindre le développement de la République Démocratique du Congo (RDC), a indiqué le Pr  Guy Aundu de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), lors d’un séminaire de renforcement des capacités des femmes politiques tenu du 12 au 13 juin courant dans la commune de Gombe.

Le Pr Aundu qui est intervenu sur le thème : «Capacité étatique du développement de la RDC : illusion ou réalité», a dit que le développement est d’abord mental et dépend surtout de la moralité et de la capacité des hommes qui animent les institutions. Il a insisté sur l’application rigoureuse du budget de l’Etat car, selon lui, dans beaucoup de cas, il y a une inadéquation entre le montant alloué au budget et son exécution sur le terrain.

Pour lui, le faible taux de réalisation du budget national  et la mauvaise affectation des ressources de l’Etat sont parmi les causes qui empêchent à l’Etat de disposer des moyens pour son développement.

Selon le Pr  Aundu, le développement est possible, s’il y a changement des méthodes et de la manière d’affecter les ressources, ainsi que de la manière de mobiliser et de dépenser les recettes au niveau de l’Etat.

Me Marie-André Muila qui est intervenu sur : «Budget de l’Etat et mobilisation de ressources», a parlé sur l’importance du budget, les principes de son élaboration, les ressources fiscales et non fiscales de l’Etat ainsi que sur la manière de leur mobilisation. Elle a également parlé  de la responsabilité des femmes leaders politiques face au budget.

Parmi les étapes d’élaboration du budget, elle a cité : l’élaboration du cadre macro-économique, le cadrage budgétaire, sa validation, la lettre du Premier ministre sur le cadrage budgétaire, la répartition des enveloppes, l’adoption du budget au Parlement  et sa promulgation  par le Président de la République.

«Compte tenu de la potentialité de nos ressources, les budgets pour le pays  ne répondent pas à la réalité», a-t-il conclu.

Cet atelier est organisé par l’Institut des stratégies pour le développement durable (ISDD) en collaboration avec la Fondation Hans Seidel (FHS). ACP/ Kayu/DNM/ Cfm/CMK/JLL

Partagez cet article