Libye : l’Algérie exprime sa disponibilité d’entraîner la police

Kinshasa, 17 juillet 2019 (ACP).- Le secrétaire général du ministère algérien de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, Mohamed Amine Deramchi a exprimé mardi à Alger la disponibilité de son pays à entraîner la police libyenne,  selon une information des agences internationales de presse reçue mercredi à Kinshasa.

Les sources indiquent que c’est au cours d’une réunion consacrée à l’examen des moyens de mise en œuvre des accords de coopération sécuritaire bilatérale et à la lutte contre la criminalité et la drogue, coprésidée avec son homologue du gouvernement libyen d’union nationale, Khaled El Mazen, que le haut responsable algérien a exprimé cette intention de son pays à « intensifier les sessions de formation et d’entrainement au profit des éléments de police de la Libye”, à l’instar des sessions de formation assurées par l’Algérie au profit de plusieurs autres pays, et à “encourager l’échange d’expériences et de visites ».

Par ailleurs, M. Deramchi a affirmé la détermination de l’Algérie à « poursuivre ses efforts pour aider la Libye à surmonter la crise qu’elle traverse », à travers le dialogue et les solutions pacifiques ainsi que le soutien à ses dispositifs de sécurité pour restaurer la paix et la stabilité dans le pays.

Pour sa part, M. El Mazen a  souligné que la réunion « devra examiner les voies et moyens à même de réactiver la coopération à même de faire face aux défis majeurs” des deux pays notamment la lutte contre le terrorisme, l’immigration clandestine, le crime organisé et le trafic d’armes et de drogue ». ACP/FNG/DNM/Wet/Kji

Partagez cet article