L’ONU appelle les femmes à jouer pleinement leur rôle de gestionnaires des océans

Kinshasa, 11 juin 2019 (ACP).- Le secrétaire général des Nations-Unies (ONU), Antonio Manuel Guterres a appelé, lundi, les femmes à mettre fin aux conditions dangereuses de travail et à jouer pleinement un rôle important dans la gestion des activités liées aux océans, en marge de la Journée mondiale des océans célébrée chaque 10 juin, rapporte un communiqué de l’ONU parvenu mardi à l’ACP.

« Pendant trop longtemps, les femmes n’ont pas été en mesure de partager à part égale les avantages qu’offrent les océans », a fait remarquer M. Guterres, soulignant que les effets de la pollution et du changement climatique sur les océans ont un impact disproportionné sur les femmes.

Selon le chef de l’ONU, les femmes représentent la moitié de la main d’œuvre engagée dans la capture et la récolte des poissons sauvages et d’élevages, mais sont malheureusement moins payées par rapport aux hommes, ajoutant que la protection des océans est une défense vitale contre le changement climatique. Celle-ci constitue une menace sans précédent sur le climat, a-t-il dit, avant de dresser le tableau sombre de la dégradation de ces espaces aquatiques.

Au cours des 150 dernières années, près de la moitié d’animaux marins vivants ont été perdus, a fait savoir M. le secrétaire général des Nations-Unies, avant de souligner qu’il est essentiel de lutter contre l’inégalité entre les sexes pour atteindre l’objectif et les cibles de l’Agenda 2030 pour le développement durable relatif aux océans.

M. Guterres a saisi l’opportunité pour exhorter les gouvernements, les organisations internationales, les entreprises privées, les communautés et les particuliers à promouvoir l’égalité des sexes et les droits des femmes et des filles qui contribuent essentiellement à la relève des défis des océans. ACP/FNG/ZNG/Wet

Partagez cet article