L’UNICEF réaffirme son engagement de défendre l’intérêt supérieur des enfants congolais

Kinshasa, 17 juin 2019 (ACP).- Le représentant de l’UNICEF en RDC Congo, Edouard Beigbeder a réaffirmé lundi l’engagement de son organisation de défendre l’intérêt supérieur de l’enfant à tout moment et en toute circonstance, à l’occasion de la commémoration de la journée mondiale de l’enfant africain,  célébrée le 16 juin de chaque année.

Axée sur le thème : « Action humanitaire en Afrique, le droit de l’enfant avant tout», M. Beigbeder a indiqué que la protection des droits de l’enfant devrait être au premier plan de toutes les actions humanitaires et  doit être une priorité lors des crises, l’une des meilleurs façons de les protéger en vue d’améliorer davantage leurs droits lors des crises humanitaires actuelles ainsi que de les écouter et de respecter leur opinion.

Il a salué l’engagement du ministère du genre avec l’appui de son organisme s’est engagé dans la promotion du droit à la participation des   par l’accompagnement des enfants reporters dans différentes provinces ainsi que l’installation progressive des comités locaux et urbains d’enfants qui, cette année seront effectifs dans les provinces de Kinshasa, de l’Equateur, du Haut-Katanga, du Kasaï central et du Nord-Kivu.

Se référant au thème de l’année, le représentant de l’UNICEF a rappelé que durant les deux dernières décennies, la RDC a vécu des conflits à répétition dans plusieurs de ses provinces. Elle a été touchée par plusieurs épidémies dont la maladie à virus Ebola et de choléra avant d’ajouter que ces conflits, épidémies et catastrophes naturelles ont occasionné des crises humanitaires sans précédent dont les premières victimes sont les enfants, surtout les plus vulnérables vivant dans les lieux les plus pauvres et les plus reculés subissant les privations les plus grandes.

Illustrant la crise qui avait secoué la région du Kasaï, le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a estimé que 3,8 millions de personnes dont 2,3 millions d’enfants sont en besoin d’aide humanitaire.  A ce sujet, l’UNICEF a appuyé le gouvernement congolais par la fourniture de l’eau potable, des vivres et du matériel de secours aux populations,  la distribution de matériel éducatif et des jeux pour réintroduire une certaine normalité dans le quotidien des enfants, en vue de leur permettre d’extérioriser leurs traumatismes et de poursuivre leur scolarisation et leur développement ainsi la prise en charge des enfants non accompagnés, leur réunification et réinsertion auprès de leurs familles.

S’adressant aux enfants, il leur a dit que leur engagement sur des questions qui les concernent même pendant les crises humanitaires est capital et va permettre aux différents acteurs de privilégier leur intérêt supérieur lors des interventions et leur a assurer que leurs aspirations exprimées ne leur laisseront pas indifférents, avant de les rassurer que l’UNICEF dans les limites de son mandat et de ses ressources à sauver des vies et atténuer les souffrances des enfants. ACP/Kayu/DNM/Wet/JFM

Partagez cet article