Madagascar veut prolonger son rêve face à la Tunisie

Kinshasa, 10 juillet 2019 (ACP).- Madagascar, le petit poucet de la 32ème Coupe d’Afrique des nations tentera de prolonger son rêve face à la Tunisie, jeudi à 19h TU au Caire, en quarts de finale. Les Barea voudraient bien atteindre le dernier carré mais les Aigles de Carthage ne l’entendent pas de cette oreille, la Tunisie étant en confiance après avoir éliminé le Ghana au tour précédent aux tirs au but, 5-4, 1-1 après prolongation.

Les Malgaches, conduits par des joueurs sans expérience dans les compétitions africaines mais talentueux, à l’image de Carolus Andrea ou encore Ibrahim Amada, veulent continuer de rêver. Ils espèrent aller le plus loin possible dans cette CAN 2019, écrit cafonline.com. «Nous sommes ici en novices mais nous réalisons un bon tournoi. Nous voulons que notre rêve continue jusqu’à la fin», affirme à cafonline.com le sélectionneur de Madagascar, Nicolas Dupuis.

Pour leur première participation à la CAN, les Barea réalisent un bon parcours jusqu’à présent, avec trois victoires et un match nul en quatre sorties.

De leur côté, les Aigles de Carthage se sont qualifiés pour les quarts de finale en éliminat une coriace équipe du Ghana. Les Tunisiens n’ont pas encore, jusqu’à présent, gagné le moindre match dans ce tournoi, réalisant trois nuls lors de la phase de poules. Leur expérience les positionne comme favoris dans ce dernier quart de finale qui se jouera au stade d’Al Salam du Caire.

Les protégés d’Alain Giresse pourront compter sur leur expérience continentale avec des éléments qui parcourent l’Afrique depuis plusieurs années déjà. Mskani, Khazri ou encore Sassi, qui n’ont pas encore brillé dans ce tournoi, savent que ce match face aux Malgaches pourra leur ouvrir les portes d’une sixième demi-finale en Coupe d’Afrique des nations et ainsi espérer accrocher une seconde étoile continentale, note le site de la Confédération africaine de football (CAF).

Tunisiens et Malgaches se sont rencontrés à quatre reprises par le passé mais jamais en phase finale. Les Aigles de Carthage comptabilisent trois victoires pour une seule défaite.

Les Ivoiriens préparent leur recette contre l’Algérie

Dominés dans le jeu par les Maliens enthousiastes ? lundi lors de leur huitième de finale de la CAN 2019, les Ivoiriens ont pourtant eu le dernier mot en se qualifiant (1-0). La recette: être solide défensivement et très réaliste offensivement. Une stratégie qu’ils ne vont pas se priver de reproduire jeudi face à l’Algérie en quart de finale.

La sélection ivoirienne a fait sienne cette expression après son huitième de finale remporté face au Mali (1-0). Dominés par une équipe des Aigles très joueuse, les Éléphants ont longtemps plié sans jamais rompre avant de crucifier leurs adversaires dans le dernier quart d’heure.

Le but de Wilfried Zaha sur une demi-occasion de la Côte d’Ivoire a ainsi symbolisé tout le réalisme des Ivoiriens qui n’ont eu que 40% de possession de balle. «Seul le résultat compte. On est là pour gagner, peu importe la manière. Le Mali a bien joué contre nous, mais c’est nous qui l’emportons au final », a martelé Max-Alain Gradel à Rfi.fr à l’issue de la rencontre.

À l’heure de croiser l’Algérie en quart de finale jeudi, les Ivoiriens pourraient être inspirés de reproduire le même schéma face à une équipe qui a le même profil que celle du Mali.

Si Wilfrid Kanon pense que «chaque match a ses réalités», Gradel, lui, ne doute pas que la même recette face aux Aigles peut produire les mêmes effets contre les Fennecs. «Une telle stratégie, ça passe partout. Quand on est solide derrière et réaliste devant, ça marche».

Le sélectionneur Ibrahim Kamara a reconnu que son équipe avait «laissé passer l’orage» face aux Maliens avant de «profiter des temps forts» en seconde période. Face aux hommes de Belmadi, le maître-mot sera forcément de rester solides derrière et efficace devant. «On est arrivé au stade où on a plus le droit de perdre un match. Il n’y aura pas de deuxième chance. On sait qu’on a de bons joueurs offensifs, il faut qu’on soit très solides et on peut réussir à marquer en contre.»

L’Algérie, la meilleure équipe actuelle du tournoi qui a marqué 9 buts sans en encaisser, est donc prévenue : «On n’est pas là pour faire plaisir, mais pour gagner», lance Max-Alain Gradel. Les demi-finales sont prévues dimanche 14 juillet et mettront aux prises le Sénégal au vainqueur du match Madagascar-Tunisie, d’un côté, le vainqueur de Nigeria-Afrique du Sud et celui de Côte d’Ivoire-Algérie. ACP/DNM/NIG

Partagez cet article