Mali: des hélicoptères «Puma» qui posent question

Kinshasa, 13 août 2019 (ACP).- Les deux  hélicoptères français de marque « Puma » acquis en 2017 par le Mali pour l’armée de l’air destiné particulièrement à la lutte contre les Jihadistes se trouvent depuis plusieurs mois cloués au sol pour, officiellement, raison de « maintenance », selon le chef de l’Etat , président de la République Ibrahim Boubacar  Keita.

A ce sujet, Karim, propre fils du Président de la République et député à l’Assemblée nationale s’est posé la question de savoir si le Mali n’a pas été floué lors de l’accomplissement de l’opération d’achat de ces appareils. Pour sa part, le ministre porte parole du gouvernement malien a affirmé que toute la lumière sera faite sur ce dossier. Et des sanctions pourraient tombées », a-t-il conclu.

Lorsque les deux hélicoptères Puma achetés d’occasion sont arrivés en 2017 au Mali, ils volaient. Le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK) était même présent à une cérémonie officielle où les appareils étaient dans le ciel lors d’une parade aérienne, notent des officiels maliens.

Quelque temps après, les deux appareils n’étaient plus visibles dans les airs. Pour le président malien, il n’est pas impossible que le Mali ait mal évalué  la marchandise, a ajouté le député Karim.

Dans un récent tweet, le ministère malien de la Communication va plus loin et laisse clairement entendre que, dans cette affaire, il pourrait y avoir des dessous de cartes. En tout cas, toute la lumière sera faite, précise le ministre Yaya Sangaré pour qui des responsables nationaux et internationaux seront identifiés et punis.

De son côté, l’opposition malienne parle du « scandale de l’achat des hélicoptères Puma ». Soumaila Cissé, le chef de l’opposition parlementaire de l’Union pour la République et la démocratie (URD), réclame même une commission d’enquête sur le sujet, avant de parler de « soupçons de détournements, de surfacturation pour achat de matériel non performant ». ACP/FNG/ZNG/Wet

Partagez cet article