Nécessité de réorganiser le système de télésurveillance à la MIBA

Mbujimayi, 12 septembre 2019 (ACP).- Les membres du comité directeur de l’ASBL Association des enfants des travailleurs de la MIBA (ASSETRAMI) et certains acteurs socio-économiques et politiques du Kasaï Oriental, se réjouissent de la reprise effective des activités de production à la Minière de Bakwanga et sollicitent à cette occasion la réorganisation du système de télésurveillance pour une bonne protection du patrimoine de l’entreprise.

Dans un mémorandum adressé aux dirigeants de la société, ces acteurs insistent sur le fait qu’il est urgent de renforcer la surveillance et le contrôle au polygone minier pour combattre les réseaux mafieux qui se sont formés parmi les travailleurs avec la complicité de certains responsables.

Pour ces structures, la sécurité devra être renforcée de manière particulière autour des laveries, la centrale de triage et le bureau de classement pour couper le cordon de vol planifié des gemmes, tel que cela a été dénoncé ces derniers mois.

Les agents et cadres véreux, licenciés pour vol et complicité de vol, ne doivent plus faire partie du personnel, rappellent ces acteurs qui dénoncent la récupération de manière frauduleuse de certains d’entre eux reconnus coupables d’avoir saboté le système de sécurité pour favoriser le vol. ACP/NJZ/JNM/CKM/NKV

Partagez cet article