Nomination imminente d’un Premier ministre et élection du bureau définitif à l’Assemblée nationale

L’annonce de la nomination imminente d’un Premier ministre par le Président de la République et l’élection des membres du bureau définitif à l’Assemblée nationale font la « une » des quotidiens parus mercredi 24 avril 2019 à Kinshasa.

Agence congolaise de presse (ACP) indique en gras sur sa page de couverture que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a annoncé à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, la nomination imminente d’un Premier ministre. Le Chef de l’Etat l’a annoncé lors de son discours qu’il a tenu à 19heures locales à l’esplanade de l’hôtel de poste de Kisangani, précise le média public, après avoir inauguré le pont Lubunga jeté sur la rivière Lubunga, à 54 km de la ville de Kisangani.

Au chapitre parlementaire, le média public annonce que l’élection et l’installation des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale  sont confirmées pour mercredi 24 avril, rappelant par ailleurs qu’elles étaient prévues initialement mardi 23 avril.  Cinq candidats, tous de la coalition FCC-CACH, sont concernés par cette élection, note l’agence nationale.

 La Prospérité souligne, en marge de la visite du Président de la République à Kisangani, que la nouvelle de la nomination du Premier ministre intervient après la rencontre,  lundi dernier entre le Chef de l’Etat et l’autorité morale du Front commun pour le Congo (FCC) Joseph Kabila, qui était essentiellement tournée sur les questions concernant la désignation du successeur de Bruno Tshibala, la répartition de différents postes au Gouvernement ainsi que le parachèvement d’un véritable accord de la coalition FCC-CACH.

« Mabunda-Kabund : vers le plébiscite du ticket FCC-CACH ! », titre encore la consœur au sujet de l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale. Ce sera une première, argumente le tabloïd, ajoutant qu’un évènement exceptionnel et unique où une femme, dame  d’acier, forte, intelligente, pétrie de connaissances, expérimentée et compétente, va prendre à défaut de la concurrence, le perchoir de la chambre basse du Parlement

Le Phare revient sur la promesse de nomination imminente du Premier ministre. Selon le quotidien, le Chef de l’Etat s’est toutefois refusé à donner des indications sur le profil du futur coordonnateur de l’exécutif national, ni sur la date de sa désignation.

D’autre part, indique le confrère,  l’invalidation de Thomas Lokondo a été confirmée mardi 23 avril, lors de la plénière  à l’Assemblée nationale consacrée uniquement  à l’audition des candidats au bureau définitif de la chambre basse du Parlement. Bien avant d’examiner l’unique point inscrit à l’ordre du jour, l’un des candidats à la présidence de l’Assemblée nationale, Henri Thomas Lokondo a pris la parole, par motion, pour annoncer le retrait de sa candidature, ajoute le quotidien.

Forum des As s’intéresse au poste de la présidence de l’Assemblée nationale, indiquant que la candidate Jeanine Mabunda est assurée de trôner au perchoir de la chambre du Parlement après que son concurrent, Henri Thomas Lokondo ait été invalidé. Jeanine Mabunda aura-t-elle toutes les voix de la coalition FCC-CACH ?, s’interroge le journal.

Sur le même sujet, Le Potentiel s’appesantit sur l’invalidation de la candidature d’Henri Thomas Lokondo et note, par ailleurs, que l’opposition parlementaire, gonflée dans ses rangs de dix élus dont les pouvoirs venaient d’être validés, a claqué la porte en revendiquant la représentativité « équitable » au bureau avec deux postes.

Partagez cet article