Nord-Kivu : Campagne de dénombrement des ménages en prévision de la distribution des MILDA

Goma, 21 juillet 2019(ACP).- La vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, Mme Marie Lumoo Kahombo a lancé, à travers un communiqué rendu public samedi 20 juillet, la campagne de dénombrement des ménages en prévision de la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée, dans le cadre du programme national de lutte contre le paludisme, avec le partenariat de l’Asbl Soins de santé primaires en milieux ruraux (SANRU).

Partant des cas de paludisme notifiés au Nord-Kivu durant l’année 2018, soit un million deux cent quarante-deux mille soixante-dix cas de paludisme, dont cent dix-neuf décès, l’Autorité provinciale a appelé les responsables des ménages à bien accueillir les prestataires commis à cette activité qui s’étend du 22 au 28 juillet.

«Au vu de cette situation, le gouvernement tant national que provincial n’entend pas  baisser les bras face à la malaria qui fait des ravages dans notre province», a signifié Mme Marie Lumoo. Elle indiqué qu’outre les stratégies mises en place pour prendre en charge cette maladie, «la distribution gratuite des masses des moustiquaires imprégnées à longue durée constitue une action déterminante dans la lutte contre le paludisme».

Le dénombrement sera effectué du 22 au 28 juillet par les relais communautaires qui remettront les macarons grâce auquel le chef de ménage retirera gratuitement la moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée d’action, le jour de la distribution.

Au nom du gouverneur empêché, la vice-gouverneur Marie Lumoo Kahombo en a appelée à une participation active de toute la population à cette campagne en vu de bons résultats de distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée.

Il est à noter qu’au Nord-Kivu, 5.230.047 moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (MIILDA) seront distribuées gratuitement au cours de cette campagne, sur financement du Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose, et le paludisme par le biais de l’Asbl SANRU. ACP/Zng/Mpf/May

Partagez cet article