Nord-Kivu : Ouverture d’une information judiciaire contre les ADF à Beni

Beni, 1ère mars 2019 (ACP).– La Cour opérationnelle Militaire du Nord-Kivu siégeant à Beni a ouvert une Information Judiciaire contre les ADF qui tuent et massacrent sauvagement les paisibles populations dans le territoire comme dans la vile de Beni.

Selon le Substitut du Procureur, le magistrat Jean-Baptiste Kumbu Ngoma, la Cour opérationnelle a inventorié les cas des attaques en répétition attribués aux rebelles de souche ougandaise de l’ADF sur les citoyens sans défense dans plusieurs agglomérations notamment à Isonga et à Apetina, aux dates du 12 au 13 février dernier, où 5 personnes ont été sauvagement égorgées. Le cas de Mamove où du 24 et 25 7 civils ont péri avant qu’un centre de santé ne soit pillé et incendié.

Le magistrat Jean-Baptiste Kumbu Ngoma prévient que les ADF et tout autre citoyen congolais qui tombera dans les griffes de la Cour comme collaborateur à ces hors-la-loi, subira la rigueur de la loi.

Cette opération sera conjointement menée par l’Auditorat  militaire sous l’accompagnement de la section du Droit de l’homme de la MONUSCO, a-t-il annoncé, avant d’appeler toute la jeunesse et les citoyens du territoire de Beni de rendre disponible les informations supplémentaires et précises censées  faciliter à la Cour une poursuite normale de sa mission.

Le Substitut du Procureur Militaire à la Cour Militaire opérationnelle du Nord-Kivu a également émis le vœu de voir les jeunes se désolidariser des groupes armés qui ne tuent, malheureusement que leurs propres frères et sœurs en se livrant au pillage du bétail appartenant des leurs propres pères.

Le chef coutumier de la localité de Mavivi, Makofi  Bukuka, qui s’exprimait sur les ondes d’une radio locale émettant à Beni, a salué la démarche entreprise par la Cour, avant de solliciter une démarche identique être élargie sur son entité actuellement vidée par ses habitants suite aux tueries en répétition. ACP/Kayu/Wet/JFM

Partagez cet article