Un cas d’Ebola à Goma : le ministère de la Santé appelle la population au calme

Kinshasa, 15 juillet 2019 (ACP).-  Le ministère congolais de la Santé a appelé dimanche dans un communiqué  la population de Goma au Nord-Kivu au calme suite à un cas d’Ebola détecté dans cette ville et rassure que le risque de propagation reste faible en raison de la rapidité avec laquelle le patient a été identifié et isolé, ainsi que de l’identification de tous les passagers du bus qui a transporté le malade à partir de Butembo.

Selon la source, il s’agit d’un pasteur originaire du Sud-Kivu qui  est arrivé à Goma  dimanche 14 juillet 2019 après un court séjour à Butembo où il a eu à prêcher dans une église chrétienne en imposant régulièrement les mains aux fidèles, y compris les malades. Ses premiers symptômes sont apparus le 9 juillet alors qu’il était toujours à Butembo. Il a été suivi par un infirmier à domicile jusqu’à son départ en bus pour Goma le 12 juillet.

Dès son arrivée à Goma  dimanche matin, il s’est rendu dans un centre de santé pour continuer son traitement. Les infirmiers et médecins du centre de santé ayant reconnu les symptômes d’Ebola ont immédiatement alerté les équipes de riposte à Goma qui l’ont transféré au Centre de Traitement d’Ebola. Vers 15h, les résultats du test au laboratoire ont confirmé qu’il était un cas positif d’Ebola.

Rappelons que le ministère de la Santé et l’OMS ont mis en place depuis novembre 2018 un système de préparation et de planification de la riposte contre Ebola dans la ville de Goma en raison du flux important de voyageurs venant des zones touchées par l’épidémie. La détection rapide du patient par les équipes médicales du centre de santé de Goma prouve l’efficacité des activités de préparation de la ville pour faire face à l’importation d’éventuels malades d’Ebola.

Par ailleurs, la compagnie de transport a fait preuve d’un grand professionnalisme en maintenant un registre des voyageurs et en mettant ce registre à la disposition des équipes de la riposte pour identifier tous les passagers du bus. Le chauffeur du bus ainsi que les 18 autres passagers ont été identifiés et leur vaccination a commencé le lundi 15 juillet 2019.

Notons que la collaboration de l’entièreté de la population est nécessaire pour éviter que l’épidémie se propage à Goma. Au-delà de l’arsenal médical, le ministère de la Santé rappelle que la réponse contre Ebola est en avant tout communautaire.

Evacuation lundi à Butembo d’un cas d’Ebola détecté à Goma

Le cas de la maladie à virus Ebola détecté dimanche 14 juillet dans la ville de Goma a été rapidement évacué vers la ville de provenance Butembo, indique un communiqué signé ce lundi 15 juillet par le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita.

Selon ce document dont une copie est parvenue à l’ACP, «le cas positif a non seulement été détecté précocement mais aussi isolé immédiatement évitant toute contamination additionnelle».

L’autorité provinciale qui a félicité la réactivité des équipes d’intervention rapide qui ont pris les mesures nécessaires pour continuer à protéger la ville de Goma, appelle toute la population du chef-lieu de la province et de ses environs  à garder leur «calme et continuer à faire confiance aux autorités politico administratives et sanitaires qui ont pris toutes les dispositions utiles pour protéger les zones non encore touchées».

«Avec instance», le gouverneur Carly Nzanzu invite la population «à coopérer avec les équipes de la riposte en observant les mesures d’hygiène et de prévention mais aussi en signalant tout cas suspect  de la maladie à virus Ebola».

Le chef de l’exécutif provincial assure à toutes les provinces limitrophes ainsi que tous les pays voisins que toutes les mesures sont prises pour renforcer la surveillance aux points d’entrée et de contrôle sanitaire. ACP/DNM /May/Cfm

Partagez cet article