Participation du Chef de l’Etat à TICAD et réactions sur le Gouvernement

Les journaux parus vendredi à Kinshasa se focalisent sur la participation du Chef de l’Etat à TICAD et sur les réactions sur le Gouvernement.

Agence congolaise de Presse (ACP) ouvre son bulletin quotidien avec la participation du 28 au 30 août, du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo aux travaux du sommet de la 7ème Conférence international de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) qui se déroulent dans la ville de Yokohama au  sud du Japon. Le Président Félix Tshisekedi qui participe pour la première fois à ce sommet, a saisi   cette opportunité  pour discuter avec les responsables du secteur tant privé que public afin de permettre à la RDC d’accéder au 20 milliards USD mis à la disposition de l’Afrique au travers des investissements, fait remarquer le média public.

Sur la même ligne, Forum des As signale que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a fait part de sa foi, depuis le Japon, en l’équipe que dirige le Premier ministre Ilunga Ilunkamba. «J‘ai foi en cette équipe. Elle est conduite par quelqu’un qui a beaucoup d’expériences. Le premier ministre Ilunga est un homme de principe. J’ai eu à échanger avec lui. Les congolais n’ont qu’à le découvrir», fait il l’écho du Président Tshisekedi.

Sur l’interview accordée par le Chef de l’Etat à la presse nippone, Le Potentiel souligne : «J’ai foi en cette équipe. Elle est conduite par quelqu’un qui a beaucoup d’expériences. Le Premier ministre Ilunga est un homme de principe. J’ai eu à échanger avec lui, à le découvrir. Il a une maîtrise de son sujet. Il sait à quoi s’en tenir. Il a une vision qui s’inscrit dans la suite de la mienne. Je ne vois pas comment ce gouvernement peut échouer. Il va y avoir des objectifs à court et moyen termes qui seront fixés à chaque ministre, une sorte d’évaluation de leur rendement».

Sur le nouveau gouvernement, ACP note que le caucus des députés nationaux de la Tshopo exige la réparation dans la représentativité de leur province au gouvernement. Après analyse minutieuse de la composition du gouvernement et en dépit de leurs recommandations au Premier ministre, formateur du gouvernement, consistant à accorder au moins deux portefeuilles à chaque province, les députés nationaux de la Tshopo ont exprimé leur indignation face à une représentation étriquée de la plus grande province de la RDC et dont la majorité des élus nationaux (11/16) et provinciaux appartiennent à la coalition au pouvoir. «La province de la Tshopo dans son ensemble, la ville de Kisangani en particulier, a été de tous les enjeux politiques de 20 dernières années qui ont propulsé sur la scène politique nationale et internationale les personnalités emblématiques, ancêtres de la coalition FCC-CACH actuellement au pouvoir», reprend de la déclaration la presse officielle.

En outre, l’hebdo «Les défis congolais» fait savoir que les élus du Bas-Uélé dénonce l’injustice, félicitant par ailleurs, le seul nommé, le vice-ministre Musa Mondo. Le journal poursuit que le ministre des finances, José Sele Yalaghuli est une énergie nouvelle au sein du Gouvernement, soulignant que ce dernier est forgé dans les arcanes de la finance publique de la RDC ainsi que de la finance internationale.

Dans le même chapitre, La Prospérité indique de son côté que le ministre des finances José Sele Yalaghuli est un chevronné aux finances de la République, exxpliquant que le nouvel argentier national fait partie de ceux dont nombreux ont acquiescé, sans hésitation, la nomination au sein du gouvernement Ilunga, dévoilé le lundi 26 août dernier. Ancien Directeur de Cabinet de Matata Ponyo aux finances ainsi qu’à la Primature, et tout récemment Directeur général aux Impôts (DGI), Félix Tshisekedi, de commun accord avec le Premier ministre, n’a donc pas trouvé meilleur mobilisateur des fonds publics que Sele Yalaghuli.

Partagez cet article